Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Supplémentation en vitamine A pour les nourrissons et les enfants de 6 à 59 mois contaminés par le VIH

Quelque 190 millions d’enfants d’âge préscolaire souffrent d’une carence en vitamine A, pour la plupart en Afrique et en Asie du Sud-Est. Chez le nourrisson et l’enfant, la vitamine A est indispensable pour une croissance rapide et pour résister aux infections. Un apport insuffisant de vitamine A peut entraîner une carence provoquant une cécité nocturne, accroître le risque de maladie et de décès des suites d’une infection, et aggraver les effets de l’infection à VIH.

Les recherches montrent que la supplémentation en vitamine A chez les nourrissons et les enfants infectés par le VIH est sans danger et contribue à réduire la morbidité et la mortalité. Il est préférable d’administrer aux enfants une forte dose de vitamine A plutôt que plusieurs doses plus faibles, car la vitamine peut être stockée par l’organisme et libérée en fonction des besoins.

De nombreux pays disposent, dans leurs politiques sanitaires nationales, de stratégies intégrées efficaces pour administrer des suppléments de vitamine A aux enfants, notamment lors des consultations de routine ou des vaccinations systématiques.

Recommandations de l'OMS

Une supplémentation en vitamine A fortement dosée est recommandée pour les nourrissons et les enfants de 6 à 59 mois là où la carence en vitamine A est un problème de santé publique.

La recommandation ci-dessus peut également être appliquée dans les populations où les nourrissons et les enfants sont susceptibles d’être infectés par le VIH.


Les lignes directrices intitulées « Vitamin A supplementation in infants and children 6-59 months of age » (disponibles, en anglais, dans la rubrique « Documents de l’OMS » ci-dessous) contiennent une proposition de schéma pour la supplémentation en vitamine A chez les nourrissons et les enfants de 6 à 59 mois.

Documents OMS


Directives de l'OMS approuvées par le Comité d'évaluation
Autres documents d’orientation

Données factuelles


Revues systématiques utilisées pour élaborer les directives

 

Partager

Dernière mise à jour:

12 mars 2015 15:36 CET

Intervention de catégorie 1

Des directives ont été approuvées récemment par le Comité d'évaluation des directives de l'OMS.

Mise en œuvre

La base de données mondiale de l'OMS sur la mise en œuvre des actions en matière de nutrition (GINA) contient les politiques nutritionnelles, les stratégies, les plans d'action et la législation du monde entier.

Actions essentielles en nutrition

Cette intervention fait partie des «Essential Nutrition Actions» axée sur les 1000 premiers jours de la vie.