Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Le conseil nutritionnel pour les adolescents et les adultes qui vivent avec le VIH/sida

Une bonne alimentation peut contribuer à maintenir et à améliorer l’état nutritionnel des personnes qui vivent avec le VIH/sida. Par le conseil nutritionnel, il est possible d’améliorer l’évolution de l’état de santé des adolescents et des adultes porteurs du VIH en réduisant l’incidence des complications liées à la présence du virus et en retardant la progression de l’infection, avec pour résultat une meilleure qualité de vie et en fin de compte, une diminution de la mortalité liée à la maladie.

Le risque de sous-alimentation augmente sensiblement au cours d’une infection concomitante et du fait de la présence d’une telle infection. Dès les premiers stades de l’infection, le conseil, les soins et le soutien nutritionnels jouent un rôle important dans la prévention des carences nutritionnelles.

L’OMS recommande aux adolescents et aux adultes qui vivent avec le VIH/sida sans présenter de signes de maladie de s’efforcer d’adopter une ligne de conduite saine et équilibrée sur le plan nutritionnel. Une fois tombées malades, les personnes infectées vont avoir des besoins nutritionnels particuliers qui dépendront de la nature de la maladie.

Documentation de l’OMS


Soins nutritionnels destinés aux adolescents (>14 ans) et aux adultes vivant avec le VIH.
Statut: directives en cours d’élaboration
Année de publication: publication prévue en 2013

Éléments d’appréciation


Étude Cochrane
Essais cliniques
Partager

Dernière mise à jour:

18 septembre 2013 14:16 CEST

Intervention de catégorie 2

Il y a peu de recherches et pas de recommandations qui aient été approuvées par le Comité d’évaluation des directives de l’OMS.