Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Supplémentation en micronutriments chez les personnes atteintes de tuberculose évolutive

En 2012, on estimait à 8,6 millions le nombre de nouveaux cas de tuberculose à l’échelle mondiale. C’est dans les pays en développement que la morbidité et la mortalité par tuberculose sont les plus élevées.

La sous-nutrition accroît le risque de tuberculose et vice versa ; en conséquence, il existe une forte prévalence de la sous-nutrition chez les personnes atteintes de la tuberculose. Les jeunes enfants et les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables aux effets combinés de la sous-nutrition et de la tuberculose. Les femmes atteintes de tuberculose sont exposées à un plus grand risque de prééclampsie et d’autres complications au cours de la grossesse. La tuberculose accroît aussi le risque de naissance prématurée, de faible poids à la naissance et de décès périnatal.

De faibles concentrations circulantes de micronutriments, tels que les vitamines A, E et D, et le fer, le zinc et le sélénium, ont été signalées chez certains patients, bien que les niveaux reviennent généralement à la normale après 2 mois de traitement approprié contre la tuberculose.

Recommandations de l'OMS

Une supplémentation quotidienne en micronutriments multiples, à raison d’1x l’apport journalier recommandé pour chaque nutriment,* doit être fournie dans les situations où des aliments enrichis ou des suppléments alimentaires auraient dû être donnés conformément aux recommandations standard de prise en charge de la sous-nutrition modérée (manuel de PCIMAA, note technique; voir « documents de l’OMS » ci-dessous), mais ne sont pas disponibles.

Toutes les femmes enceintes et allaitantes ayant une tuberculose active devraient recevoir une supplémentation en micronutriments multiples contenant du fer et de l’acide folique ainsi que d’autres vitamines et minéraux, conformément à la préparation en micronutriments multiples préconisée par les Nations Unies (rapport conjoint UNICEF/OMS/UNU) pour compléter leurs besoins en micronutriments.

Dans les lieux où l’apport en calcium est faible, la supplémentation en calcium dans le cadre des soins prénatals est recommandée chez les femmes enceintes ayant une tuberculose évolutive, pour la prévention de la prééclampsie, en particulier chez les femmes enceintes qui sont exposées à un risque élevé d’hypertension.

* fournissant l’équivalent du profil en micronutriments recommandé par la note technique (voir « documents de l’OMS » ci-dessous).


Il s'agit d'un résumé des recommandations de l'OMS relatives à cette thématique nutritionnelle. L'ensemble complet des recommandations est présenté dans les directives et les documents d'orientation répertoriés plus bas dans la section «Documents OMS».

Documents OMS


Directives de l'OMS approuvées par le Comité d'évaluation
Autres documents d’orientation

Données factuelles


Revues systématiques utilisées pour élaborer les directives

 

Partager

Dernière mise à jour:

12 mars 2015 15:40 CET

Intervention de catégorie 1

Des directives ont été approuvées récemment par le Comité d'évaluation des directives de l'OMS.

Mise en œuvre

La base de données mondiale de l'OMS sur la mise en œuvre des actions en matière de nutrition (GINA) contient les politiques nutritionnelles, les stratégies, les plans d'action et la législation du monde entier.