Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Supplémentation en macronutriments des personnes vivant avec le VIH/sida

La perte de poids et la sous-alimentation sont très répandues chez les personnes vivant avec le VIH/sida et sont susceptibles d’accélérer l’évolution de la maladie et d’accroître la morbidité et de réduire la survie.

Les interventions nutritionnelles telles que la supplémentation en macronutriments peuvent aider à répondre aux besoins énergétiques accrus et à améliorer l’état nutritionnel des personnes sous-alimentées vivant avec le VIH/sida, entraînant de meilleurs résultats sur le plan clinique et donc une meilleure qualité de vie et de meilleures chances de survie.

La base des connaissances disponibles, limitée, suggère que si la supplémentation en macronutriments peut permettre d’accroître l’apport énergétique, aucune conclusion ne peut être tirée au sujet des effets de celle-ci sur l’évolution de la maladie ni sur les complications liées au VIH, comme les infections opportunistes ou une issue mortelle.

Des recherches supplémentaires s’imposent pour évaluer pleinement l’impact de la supplémentation en macronutriments sur la santé des personnes vivant avec le VIH/sida.

Une alimentation adéquate, à savoir une alimentation saine et équilibrée, est essentielle pour la santé et la survie des personnes, quel que soit leur statut sérologique à l’égard du VIH.

Documents OMS


Directives approuvées par le Comité d’évaluation des directives de l’OMS

Statut: pas de documentation disponible actuellement

Autres documents d’orientation

Partager

Dernière mise à jour:

16 décembre 2014 14:46 CET

Intervention de catégorie 2

Des recherches importantes ont été effectuées mais il n’existe pas de lignes directrices récentes approuvées par le Comité d’évaluation des directives de l’OMS.