Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Supplémentation en iode pendant la grossesse

Les femmes enceintes ont besoin d’environ 66 % plus d’iode que les femmes qui n’attendent pas un enfant. L’iode est un nutriment essentiel au bon développement du fœtus et du jeune enfant.

La plupart des aliments contiennent relativement peu d’iode. Afin que chaque personne dispose d’un apport en iode suffisant, l’OMS et l’UNICEF recommandent l’iodation universelle du sel comme stratégie mondiale. Cependant, l’iodation du sel n’est peut-être pas possible dans toutes les régions de certains pays.

C’est pourquoi l’OMS et l’UNICEF recommandent une supplémentation en iode pour les femmes enceintes et allaitantes dans les pays où moins de 20 % des ménages ont accès à du sel iodé, jusqu’à ce que le programme d’iodation du sel soit déployé à plus grande échelle. Les pays dans lesquels le taux d’accès des ménages à du sel iodé est compris entre 20 et 90 % doivent faire des efforts pour accélérer la iodation du sel ou pour évaluer la faisabilité d’une augmentation de l’apport d’iode via la supplémentation ou des aliments enrichis en iode dans les catégories de population les plus fragiles.

Documents OMS


Supplémentation en iode pendant la grossesse
État d’avancement : directives en cours d’élaboration
Année de publication : attendue en 2012

Données factuelles


Revues systématiques
Essais cliniques
Partager

Dernière mise à jour:

23 septembre 2012 13:26 CEST

Intervention de catégorie 2

Des travaux de recherche approfondis sont en cours mais aucune directive récente approuvée par le Comité d’examen des directives de l’OMS n’est encore disponible.