Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Supplémentation intermittente en fer et acide folique chez la femme enceinte non anémique

On estime que plus de 40 % des femmes enceintes dans le monde sont anémiques, dont au moins la moitié en raison d’une carence en fer.

La femme enceinte a besoin d’un surplus de fer et d’acide folique pour répondre à ses propres besoins nutritionnels et à ceux du fœtus en cours de développement. Une carence en fer et en acide folique pendant la grossesse est susceptible d’avoir un effet négatif sur la santé de la mère, sur sa grossesse, ainsi que sur le développement du fœtus.

La prise quotidienne de suppléments de fer et d’acide folique pendant toute la durée de la grossesse est la solution habituellement proposée pour prévenir et traiter l’anémie ferriprive. Malgré son efficacité avérée, la prise quotidienne de suppléments de fer est limitée dans le cadre de certains programmes, probablement en raison d’un manque d’observance, d’inquiétudes quant à l’innocuité de l’intervention chez les femmes ayant déjà un apport suffisant en fer et de la disponibilité variable de ces suppléments dans les communautés. L’expérience a montré que la prise intermittente est parfois mieux acceptée par les femmes, qui suivent alors davantage les programmes de supplémentation.

Recommandations de l'OMS

Une supplémentation orale intermittente en fer et en acide folique, avec 120 mg de fer élémentaire* et 2800 µg (2,8 mg) d’acide folique une fois par semaine, est recommandée pour les femmes enceintes en vue d’améliorer les issues maternelles et néonatales de la grossesse si la prise quotidienne de fer n’est pas acceptable en raison d’effets secondaires, et dans les populations où le taux de prévalence de l’anémie chez les femmes enceintes est inférieure à 20 %.**

* 120 mg de fer élémentaire sont équivalents à 600 mg de sulfate ferreux heptahydraté, à 360 mg de fumarate ferreux ou à 1000 mg de gluconate ferreux.
** Cette recommandation se substitue à la recommandation antérieure de l’OMS (Intermittent iron and folic acid supplementation in non-anaemic pregnant women, 2012).


On trouvera des informations complémentaires dans les documents d’orientations proposés à la rubrique « Documentation de l’OMS », ci-dessous.

Documents OMS


Directives de l'OMS approuvées par le Comité d'évaluation

Données factuelles


Revues Cochrane

 

Dernière mise à jour:

1 mai 2017 13:57 CEST

Intervention de catégorie 1

Des directives ont été approuvées récemment par le Comité d'évaluation des directives de l'OMS.

Mise en œuvre

La base de données mondiale de l'OMS sur la mise en œuvre des actions en matière de nutrition (GINA) contient les politiques nutritionnelles, les stratégies, les plans d'action et la législation du monde entier.

Actions essentielles en nutrition

Cette intervention fait partie des «Essential Nutrition Actions» axée sur les 1000 premiers jours de la vie.