Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Alimentation des nourrissons pour la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant

La transmission du VIH de la mère à l’enfant est le principal mode de contamination du nourrisson par le virus. Le VIH est transmis pendant la grossesse, à l’accouchement ou par le lait maternel. Pour décider si les mères VIH-positives doivent ou non allaiter leur enfant, on compare généralement le risque de transmission du VIH via l’allaitement maternel au risque accru de décès par malnutrition, diarrhée et pneumonie auquel l’enfant est exposé s’il n’est pas exclusivement nourri au sein.

Des éléments de plus en plus nombreux montrent que l’administration de médicaments antirétroviraux à la mère ou à l’enfant peut réduire de manière significative le risque de transmission du VIH par le lait maternel. Les autorités sanitaires nationales peuvent s’appuyer sur ces éléments pour élaborer une stratégie d’alimentation du nourrisson.

Recommandations de l'OMS

Les mères dont la séropositivité est connue doivent bénéficier d’un traitement antirétroviral à vie ou d’une prophylaxie antirétrovirale pour réduire le risque de transmission du VIH par l’allaitement au sein.

Les autorités sanitaires nationales ou infranationales devraient décider si les services de santé conseilleront le plus souvent aux mères dont la séropositivité est connue d’allaiter et de prendre des antirétroviraux ou de ne pas allaiter du tout.

Dans les pays où les autorités sanitaires nationales recommandent aux mères VIH-positives d’allaiter :

Les mères dont la séropositivité est connue (et lorsque l’enfant n’est pas contaminé ou qu’on ignore son statut sérologique) doivent nourrir leur enfant exclusivement au sein pendant les six premiers mois de vie, en introduisant après ce délai des aliments de complément adaptés, et continuer à allaiter pendant les 12 premiers mois de vie.

L’allaitement maternel ne doit ensuite être arrêté que lorsqu’une alimentation sûre et adaptée du point de vue nutritionnel peut être assurée sans lait maternel.


L’ensemble des recommandations figurent dans le guide intitulé Lignes directrices sur l’infection à VIH et l’alimentation du nourrisson : principes et recommandations pour l’alimentation du nourrisson dans le contexte de l’infection à VIH et résumé des données disponibles, accessible ci-dessous dans la rubrique « Documentation de l’OMS ».

Documents OMS


Directives de l'OMS approuvées par le Comité d'évaluation
Autres documents d’orientation

Données factuelles


Revues Cochrane

 

Partager

Dernière mise à jour:

12 mars 2015 15:33 CET

Intervention de catégorie 1

Des directives ont été approuvées récemment par le Comité d'évaluation des directives de l'OMS.

Mise en œuvre

La base de données mondiale de l'OMS sur la mise en œuvre des actions en matière de nutrition (GINA) contient les politiques nutritionnelles, les stratégies, les plans d'action et la législation du monde entier.

Actions essentielles en nutrition

Cette intervention fait partie des «Essential Nutrition Actions» axée sur les 1000 premiers jours de la vie.