Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Alimentation des nourrissons pour la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant

La transmission du VIH de la mère à l’enfant constitue la principale voie d’infection des nourrissons par le VIH. Cette transmission peut s’opérer pendant la grossesse, au moment de la naissance, ou à l’occasion de l’allaitement. Dans le passé, on se trouvait face à un dilemme car il fallait arbitrer entre le risque d’infection des nourrissons par le VIH lors de l’allaitement et le risque de décès dû à la malnutrition, à la diarrhée et à la pneumonie que courent les nourrissons qui ne bénéficient pas d’un allaitement exclusif.

En 2009-2010, de nouvelles données factuelles ont montré que l’administration de médicaments antirétroviraux à la mère ou au nourrisson réduisait considérablement le risque de transmission du VIH par l’allaitement. Les nourrissons peuvent désormais être allaités sans courir un grand risque de contracter le VIH.

L’OMS recommande aux autorités sanitaires nationales de décider de préconiser soit l’allaitement sous antirétroviraux soit d’éviter tout allaitement. Elles doivent prendre cette décision après avoir examiné les taux nationaux d’infection par le VIH ainsi que les principales causes de décès des enfants autres que le VIH.

Documents OMS


Données factuelles


Revue Cochrane
Essais cliniques
Partager

Dernière mise à jour:

1 novembre 2012 01:20 CET

Intervention de catégorie 1

Des travaux de recherche approfondis sont en cours et des directives ont été récemment approuvées par le Comité d’examen des directives de l’OMS

Fondements biologiques, comportementaux et contextuels