Dracunculose

Soudan du Sud

Bilan pour la période de janvier à mai 2015

Zéro cas notifié au Soudan du Sud, contre 12 en 2014.

Pour la première fois, le Soudan du Sud a notifié zéro cas pendant 7 mois consécutifs (de novembre 2014 à mai 2015).

De janvier à mai 2015, 1030 rumeurs ont été signalées.

Depuis 2014, dans tout le pays, une récompense financière est attribuée à toute personne qui signale volontairement des cas de dracunculose. Toute personne présentant la maladie et répondant à l’ensemble des critères de confinement reçoit désormais une récompense de 500 livres sud-soudanaises (environ US $168). L’informateur reçoit 100 livres sud-soudanaises (US $34). Si vous voyez un cas, prière d’informer l’établissement de santé le plus proche.

Synthèse 2014

En 2014, 70 nouveaux cas au total ont été notifiés dans 37 villages de 4 comtés, soit une diminution de 38 % par rapport aux 113 cas notifiés dans 79 villages de 10 comtés en 2013.

Il a été signalé que 47 de ces 70 cas ont été confinés. Les cas notifiés au Soudan du Sud représentaient 62 % des cas dans le monde en 2014. Le comté de Kapoeta de l’Est, dans l’État d’Équatoria-Oriental, concentrait 81 % des cas notifiés au Soudan du Sud.

Répartition des cas par État et par comté :

  • État de l’Équatoria-Oriental
    • Comté de Kapoeta de l’Est (57 cas)
    • Comté de Kapoeta du Sud (1 cas)
  • État des Lacs
    • Comté d’Awerial (11 cas)
    • Comté de Wulu (1 cas)

Parmi les 7639 rumeurs signalées en 2014, 99,7 % des cas ont fait l’objet d’une investigation dans les 24 heures et 1 cas de dracunculose a été confirmé.

En 2014, 100 % des comtés d’endémie et 72 % des comtés exempts d’endémie avaient communiqué leurs données 9 mois sur 12, même si aucun cas n’avait été signalé.

Le ver de Guinée se transmet principalement de mars à octobre.

Partager

Dernière mise à jour:

20 juillet 2015 08:42 CEST