Dracunculose

Soudan du Sud

Situation pour la période allant de janvier à février 2016

Le Soudan du Sud a notifié zéro cas pendant trois mois consécutifs (de décembre 2015 à février 2016).

De janvier à février 2016, 659 rumeurs et cas suspects ont été signalés et 100 % de ces rumeurs ont fait l’objet d’une enquête dans les 24 heures.

Depuis 2014, une récompense en espèces est offerte dans tout le pays pour le signalement volontaire de cas de dracunculose. Toute personne se présentant avec la maladie et répondant à tous les critères du confinement reçoit désormais 500 livres sud soudanaises (SSP) [environ US $168]. L’informateur reçoit quant à lui 100 SSP [US $34]. Il est demandé à la population de se présenter à l’établissement de santé le plus proche.

Synthèse 2015

En 2015, au total 5 nouveaux cas ont été notifiés dans 5 villages de 5 comtés, soit une baisse de 93 % par rapport aux 70 cas signalés dans 37 villages de quatre comtés en 2014.

Selon les informations, 2 cas sur 5 ont été confinés. Les cas notifiés au Soudan du Sud ont représenté 23 % du total mondial des cas en 2015.

Répartition des cas par État et par comté :

  • État de l’Équatoria-Oriental
    • Comté de Kapoeta de l’Est (1 cas)
  • État des Lacs
    • Comté d’Awerial (1 cas)
    • Comté de Wulu Yirol West (1 cas)
  • État de Warab
    • Tonj East (1 cas)
  • État de Bahr el Ghazal occidental
    • Jur River (1 cas)

Au total, 10 060 rumeurs ou cas suspects ont été signalés en 2015 ; 98 % d’entre elles ont fait l’objet d’une enquête dans les 24 heures et 3 cas de dracunculose ont été confirmés.

En 2015, 64 % des comtés où la dracunculose n’est pas endémique ont fourni des rapports 9 mois sur 12, même s’ils indiquaient zéro cas.

La transmission de la dracunculose survient surtout de juin à septembre.

Partager

Dernière mise à jour:

4 mai 2016 15:54 CEST