Éradication de la dracunculose

Dracunculose : une lutte vectorielle énergique pour accélérer l’interruption de la transmission.

29 mai 2017 | Genève – L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé les pays où la dracunculose (ver de Guinée) est endémique à étendre le traitement au téméphos (produit cyclopicide) à toutes les étendues d’eau.

On sait que l’application du téméphos sur les eaux de surface tue les puces d’eau (cyclops) porteuses des larves infectieuses de ver de Guinée.L’OMS lance son appel alors que le monde entre dans la « dernière ligne droite » de l’éradication d’une parasitose humaine, pour la première fois. Jusqu’à la fin avril, quatre cas humains seulement avaient été notifiés à l’OMS.

Le Tchad signale moins de chiens infectés par le ver de guinée

15 Mai 2017 | Genève –– Le nombre décroissant de chiens infectés par le ver de Guinée, indique que les contrôles renforcés et que les mesures de surveillance, couplés à une solide campagne d’éducation portent leurs fruits.

L’OMS recommande que les mesures de contrôles associent des traitements au temephos (un cyclopicide) de toutes les eaux stagnantes autour des villages infectés et environnants.

Éradication de la dracunculose : zéro cas pour le Mali en 2016

Activités de surveillance de la dracunculose
A. Poyo/CDC/The Carter Center

11 Janvier 2017 | Genève –– En 2016, 25 cas de dracunculose humaine1 (maladie due au ver de Guinée) ont été notifiés à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et, pour la première fois, le Mali a notifié zéro cas.

Le Mali a notifié 5 cas humains en 2015; le dernier cas connu a été signalé le 17 novembre 2015 dans le district de Gourma Rharous, dans la région de Tombouctou.

Certification de la dracunculose : missions d'évaluation dans trois pays afin de faire le point sur leur niveau de préparation respectif

15 décembre 2016 | Genève −− L'OMS a mené des missions d'évaluation en Angola, en République Démocratique du Congo et au Soudan afin de vérifier le degré de préparation de ces pays en vue de la finalisation des dossiers et de la venue de l'équipe de certification.

Et, en résumé, 23 cas humains de dracunculose ont été notifié et confirmé, émanant de trois des quatre pays endémiques pour cette maladie.

Dracunculose : sur les quatre pays d’endémie restants, trois pays ont notifié 11 cas humains confirmés

22 août 2016 | Genève –– Le nombre de cas humains de dracunculose (maladie du ver de Guinée) a connu une augmentation, passant à 11 cas dont cinq ont été signalés au Tchad, soit le nombre le plus élevé notifié jusqu’à présent par un seul pays d’endémie. Le Tchad a également connu une nette augmentation du nombre d’infections canines.

Au Soudan du Sud, le programme national d’éradication du ver de Guinée a poursuivi ses activités de surveillance dans presque tous les villages d’endémie, en dépit des préoccupations liées à la sécurité. Toutefois, la récente recrudescence du conflit dans le pays demeure une inquiétude majeure.

Les programmes de surveillance de la dracunculose répondent avec force aux rumeurs, tandis que le nombre de cas chute

30 Mars 2016 | Genève –– La Commission internationale pour la certification de l’éradication de la dracunculose (CICED) félicite les programmes nationaux d’éradication de la dracunculose, l’Organisation mondiale de la Santé, le Carter Center et les autres partenaires pour la réduction du nombre de cas humains de dracunculose (maladie du ver de Guinée), qui a atteint le niveau remarquable de 83 %. En 2015, seuls 22 cas humains ont été notifiés à l’OMS ; aucun cas n’a été importé de l’étranger en 2015, pas plus qu’au cours des quatre dernières années.

Etats Membres certifiés exempts de transmission - voir Certification

Vidéos

− Vous regardez :
« The WHA69 exhibit »


Davantage d’informations sur la maladie


Galerie photographique


Podcast

Social Media


Media contact:

Ashok Moloo
molooa@who.int
+41 22 791 1637
+41 79 540 50 86 (mobile)