Éradication de la dracunculose

Éthiopie

Situation pour la période du 1er janvier – 31 octobre 2016

Un nouveau cas a été notifié en septembre 2016, ce qui porte le total cumulé à 3 cas humains, provenant de 3 villages distincts de la région de Gambella, dans le district (woreda) de Gog :

Région de Gambella
  • District de Gog
    • Village d’Olane
    • Pugnido Refugee Camp (PRC) Agnuak
    • Village de Kubri

Parmi ces 3 cas, 2 ont été confinés et tous étaient de sexe masculin (1 enfant et 2 adultes).

Dix infections chez le chien et 2 chez le babouin ont été signalées dans 6 villages du district de Gog. Il semblerait qu’un cas d’infection canine identifié dans un village du district d’Abobo ait été importé du district de Gog. Ces districts se trouvent tous deux dans la région de Gambella. Sur les 11 chiens infectés, 7 ont été confinés. En tout, 2 des infections canines auraient été acquises en provenance d’un autre village, y compris celle qui a été notifiée dans le district d’Abobo.

Au total, 8414 rumeurs ont été signalées, dont 99,8 % ont fait l’objet d’une enquête dans les 24 heures.

Deux journées d'informations sur l'incidence des cas, leur notification, la prévention et le système de récompense en espèces, Ethiopie 2014.

Depuis 2016, le Programme éthiopien d’éradication de la dracunculose offre une récompense en espèce pour le signalement volontaire de cas de dracunculose et pour l’application des mesures de confinement. En 2014, la récompense est passée de 1000 Birr [environ US $58] à 2000 Birr [environ US $116]. Il est demandé à la population de se présenter à l’établissement de santé le plus proche.

Synthèse pour 2015

En 2015, 3 cas au total ont été signalés dans trois villages (Akweramero Farm, Gop Fishing camp et Pugnido Refugee Camp (PRC) Agnuak) dans deux districts (woredas) de la Région de Gambella. Ces trois cas étaient des hommes et tous ont été confinés. Au total, 8072 rumeurs ont été signalées et ont fait l’objet d’une enquête, dont 99 % (8013) dans les 24 heures ; 2 cas de dracunculose ont été confirmés.

En 2015, 68 382 communautés dans 173 villages étaient sous surveillance active.

Dernière mise à jour:

5 janvier 2017 10:58 CET