Dracunculiasis

Épidémiologie

L’ampleur du problème en chiffres

La campagne d’éradication mondiale a connu des progrès constants. Le nombre de cas et le nombre de villages d’endémie ont tous deux sensiblement chuté depuis le début de l’action d’éradication lancée dans les années 80 où il y avait encore 20 pays d’endémie.

En 1986, le nombre de cas était estimé à 3,5 millions. En 1989, grâce à des recherches actives menées dans les villages, 892 055 cas ont été notifiés comme étant survenus dans 15 des 20 pays d’endémie (à l’exclusion des données de la République centrafricaine, du Sénégal, du Soudan et du Tchad).

En 2012, la maladie a été circonscrite à quatre pays : Éthiopie, Mali, Soudan du Sud et Tchad. Fin 2012, 542 cas au total ont été signalés. Une réduction de 49 % par rapport aux 1058 cas enregistrés en 2011, et une réduction de plus de 99 % par rapport aux cas notifiés en 1989.

En 2012, le Soudan du Sud a notifié 521 cas, représentant 96 % de l’ensemble des cas mondiaux. Les autres cas ont été signalés en Éthiopie – 4 cas, au Mali – 4 cas, au Niger – 3 cas (ces 3 cas ont été importés de la localité de Tanzikratène, district d’Ansongo, au Mali), et au Tchad – 10 cas.

Le nombre de villages ayant déclaré des cas a diminué, passant de 483 en 2011 à 272 en 2012 ; soit une réduction de 44 %. Le nombre de villages d’endémie a également diminué, passant de 142 en 2011 à 101 en 2012, soit une réduction de 29 %.

Sur les 542 cas notifiés en 2012, 273 cas concernaient des femmes et 201 des enfants de moins de 15 ans. Les deux catégories confondues représentaient plus de 87 % de tous les cas de dracunculose notifiés en 2012 ; les femmes et les enfants de moins de 15 ans représentaient environ 72 % de l’ensemble des cas notifiés en 2011.

Le Ghana, détenant le deuxième plus grand nombre de cas annuels de dracunculose jamais rapportés dans le monde (>179 000 cas notifiés en 1989), le premier étant le Nigéria (>653 000 cas en 1988), a notifié son dernier cas autochtone en mai 2010, dans le village de Diare, district de Savelugu-Nanton. Depuis lors, aucun cas n’a été signalé au Ghana ; le pays se trouve désormais dans la phase de précertification.

Au Tchad : la flambée de cas qui a été détectée pour la première fois en 2010 est entrée dans sa troisième année en 2012 ; 10 nouveaux cas autochtones ont été notifiés en provenance de 9 villages répartis sur 7 districts couvrant 4 régions sur 24. En conséquence, le Tchad a été reclassé comme pays d’endémie. Seuls 2 villages (Mossio-Massa et Akoum-Mabaye) ayant déclaré un cas en 2012 en avaient également signalé un en 2011. Cette situation est analogue à celle de 2011 où un seul cas survenu en 2011 dans une localité (Camp-Sara) pourrait avoir eu un lien avec le cas notifié en 2010 dans le village Matassi.

Aucun des 30 cas enregistrés en 2010, 2011 et 2012 n’a eu d’antécédent de voyage à l’extérieur au Tchad.

Sur les 30 cas notifiés en 2010, 2011 et 2012, des échantillons de 6 cas, 10 cas et 4 cas respectivement ont été confirmés positifs pour le nématode Dracunculus medinensis par le Centre Collaborateur pour la recherche, la formation et l’éradication en matière de dracunculose aux CDC des États-Unis d’Amérique par examen parasitologique et/ou test moléculaire.

À la fin 2012, 192 pays, territoires ou régions avaient été certifiés exempts de la transmission de la dracunculose. Quatorze pays restent à être certifiés, parmi lesquels les quatre pays suivants : Afrique du Sud, Angola, République démocratique du Congo et Somalie, n’ont pas connu d’épisode récent de la maladie. Les 10 autres pays sont soit des pays d’endémie – Éthiopie, Mali, Soudan du Sud et Tchad, soit des pays se trouvant dans la phase de précertification – Côte d’Ivoire, Ghana, Kenya, Nigéria, Niger et Soudan.


La dernière phase du programme est la plus difficile ; elle nécessite une action plus concentrée et ciblée sur la surveillance, non seulement dans les régions d’endémie, mais aussi dans les régions indemnes de transmission néanmoins exposées à l’importation de cas de dracunculose en provenance des régions d’endémie.

La dracunculose dans l’actualité

09 Mai 2014 | Genève
Éradication de la dracunculose – bilan de la surveillance mondiale, 2013
Rapport mensuel des cas de dracunculose, janvier-avril 2014
Full article


02 mai 2014 | Genève
Brochure d'information bilingue qui fait le point sur la campagne mondiale d'éradication du ver de Guinée
Eradication du ver de Guinée : une opportunité historique, de nouveaux défis, une détermination sans faille