Dracunculose

Tchad

Situation pour la période allant de janvier à novembre 2015

En novembre 2015, neuf villages situés dans huit districts et cinq régions avaient notifié un total cumulé de 9 cas :

Région du Chari Baguirmi
  • District de Bailili
    • Village de Mourabat 1 (cas)
  • District de Dourbali
    • Village de Mourgoum (1 cas)
  • District de Massenya
    • Village de Boulamo Bororo (1 cas)
Région du Moyen-Chari
  • District de Kyabé
    • Village de Kousseri (1 cas)
    • Village de Marabé I (1 cas)
  • District de Danamadji
    • Village de Maicomb (1 cas)
Région du Mayo-Kebbi Est
  • District de Guelendeng
    • Village de Diginali Mesquin Labaude (1 cas)
Région de Salamat
  • District d’Am Timan
    • Village de Goz Arachidia (1 cas)
Région du Tandjilé
  • District de Lai
    • Village de Ferick Tchaguine (1 cas)

De janvier à novembre 2015, 1684 rumeurs ont été signalées et plus de 99 % d’entre elles ont fait l’objet d’une enquête dans les 24 heures.

Depuis 2009, dans tout le pays, une récompense financière de CFA 50 000 (environ US $100) est attribuée à toute personne qui signale volontairement des cas de dracunculose. Si vous voyez un cas, prière d’informer l’établissement de santé le plus proche.

Synthèse pour 2014

En 2014, le nombre total de cas cumulés s’élève à 13, notifiés dans 11 villages. Au cours de cette même période en 2013, 14 avaient été notifiés dans 10 villages au Tchad :

Région de Chari Baguirmi
  • District de Bousso
    • Miskilla-Boti (1 cas)
    • Village de Yadime (1 cas)
  • District de Mandalia
    • Village de Kalam Kalam (1 cas importé)
Région du Moyen-Chari
  • District de Sarh
    • Village de Kira (1 cas)
    • Village de Maimou (2 cas)
  • District de Kyabé
    • Massa Kabba (1 cas)
    • Moudjougoussou (1 cas)
Région de Mayo-Kebbi Est
  • District de Guelendeng
    • Village de Nanguigoto (1 cas)
  • District de Bongor
    • Ville de Bongor (1 cas importé)
Région du Mandoul
  • District de Moïssala
    • Lapia (2 cas)
Région du Salamat
  • District de Haraze
    • Am-Bissirigne (1 cas)

Un phénomène inhabituel est survenu au Tchad où l’infection par la dracunculose a touché davantage les chiens que les hommes, dans les mêmes zones à risque. Ce phénomène a été signalé pour la première fois en 2012.

En 2014, 1723 rumeurs ont été signalées, dont 96 % ont fait l’objet d’une investigation dans les 24 heures. Au total, 11 rumeurs se sont révélées être des cas confirmés de dracunculose dans les zones de surveillance passive, et 2 dans les zones de surveillance active.

Partager

Dernière mise à jour:

20 janvier 2016 18:48 CET