Dracunculiasis

Historique et dates importantes

Du fait de son aspect apparemment surnaturel, de la grande taille du ver et des souffrances qu’elle engendre, la dracunculose a toujours été l’objet de curiosité. Elle est aussi connue et mentionnée dans la littérature depuis l’antiquité.

  • On pense que les « serpents brûlants » évoqués dans l’Ancien Testament faisaient référence au ver de Guinée.
  • La présence des « serpents brûlants » autour de la mer Rouge suggère que la maladie était fréquente en Égypte à l’époque de l’Exode voire auparavant. Plusieurs textes égyptiens permettent de penser qu’elle était courante au milieu du second millénaire avant J.-C. La preuve indéniable de l’existence du ver dans le Nouveau Royaume d’Égypte a été apportée par la découverte d’un Dracunculus mâle calcifié dans une momie dans le cadre du projet de recherche sur les momies égyptiennes du Manchester Museum. Il est parfois appelé ver des pharaons.
  • On pense que les derniers versets de trois des strophes d’un poème du Rig-Veda – livre sanscrit attribué à Vasistha au XIVe siècle avant J.-C. – fait allusion au ver de Guinée.
  • La maladie a été probablement introduite en Mésopotamie par des prisonniers, transportés vers l’Assyrie depuis l’Égypte, au cours de la première partie du VIIe siècle avant J.-C., comme le relate un texte trouvé dans la bibliothèque du roi Ashurbanipal à Ninive.
  • Le ver a fait grande impression sur les auteurs classiques au cours de la période gréco romaine bien qu’il ne fût pas présent en Europe ; ceux-ci ont appris à le connaître alors qu’ils se rendaient en Égypte et dans les pays voisins. Ainsi, Galien, Agatharcides, ou Plutarque indiquent qu’il était fréquent autour de la mer Rouge. Galien lui donne le nom de « dracontiase ».
  • Dès le IXe siècle après J.-C., les médecins arabes et persans tels que Rhazes et Avicenne, décrivent très précisément la maladie, qui est alors appelée filaire de Médine.

Légende des photos de gauche à droite :
Illustration du lien établi entre le symbole de la médecine, le caducée, le dragonneau (d’où la dracunculose tire son nom) et les travaux d’Avicenne, par Velsch (1624-1677).
Des médecins persans retirent le ver de Guinée des jambes de leurs patients (par Velsch, 1624 1677).
Une planche de Fedchenko représentant le ver de Guinée enroulé autour d’un bâtonnet et les larves présentes dans l’organisme des cyclopides, ou puces d’eau.

  • Pour illustrer son livre sur la maladie, Velsch (1624-1677) s’inspire de la contribution d’Avicenne à la description du syndrome de la dracunculose et du nom de la maladie dérivée du dragonneau.
  • Du Moyen-Âge jusqu’au XVIIIe siècle, les hypothèses quant à la nature du ver de Guinée ont été nombreuses et variées, depuis le nerf déchiré jusqu’au tissu cellulaire mort, entre autres. C’est le célèbre naturaliste suédois, Carlus Linnaeus, qui suggéra pour la première fois qu’il s’agissait en fait d’un ver. Au cours de cette période, la maladie prit le nom de « ver de Guinée », les voyageurs attestant de sa prévalence dans le golfe de Guinée.
  • Le rôle de l’hôte intermédiaire dans le cycle de vie de la dracunculose a finalement été établi par Alesej Pavlovich Fedchenko en 1870, une découverte qui a marqué une des étapes majeures de l’histoire de la médecine tropicale.
  • Le cycle de vie a été démontré par les travaux ultérieurs de Robert Thomas Leiper en 1905 et de Dyneshvar Atmaran Turkhud en 1913.
  • À la fin du XIXe siècle, la communauté scientifique connaissait bien le mode de transmission de la maladie et avait commencé à préconiser des mesures de protection adaptées.
  • Entre 1926 et 1931, la dracunculose a été totalement éradiquée d’Ouzbékistan après une série efficace de mesures d’éducation sanitaire et de purification de l’eau, et de programmes de maîtrise du parasite hôte mis en place à Boukhara et dans les zones avoisinantes. Aucune résurgence de la maladie n’a été signalée dans cette région depuis 1932.
  • En 1972, la dracunculose a été éradiquée d’Iran.
  • En 1984, la dracunculose a été éradiquée de l’État indien du Tamil Nadu, en 1989 du Gujarat et en 1991 du Maharashtra.
Partager

Dernière mise à jour:

18 juin 2013 11:54 CEST