Stratégie mondiale pour l'alimentation, l'exercice physique et la santé

Quelques idées reçues concernant l’exercice physique

Pratiquer un exercice physique coûte trop cher. Il faut du matériel, des chaussures et des vêtements spéciaux … et parfois on doit même payer pour utiliser les installations sportives.

Il est possible de pratiquer un exercice physique pratiquement partout et cela ne nécessite pas nécessairement du matériel!

Porter les courses, du bois, des livres ou vos enfants sont de bons exercices physiques de complément, tout comme monter les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur. La marche est peut-être l’exercice physique le plus pratiqué et le plus fortement recommandé et c’est tout à fait gratuit.

Dans certaines villes, on trouvera des parcs, des promenades en bord de mer ou d’autres zones piétonnes qui sont idéales pour marcher, courir ou faire des jeux. Il n’est pas impératif de se rendre dans une salle de sport, à la piscine ou dans d’autres installations sportives spécialisées pour pratiquer un exercice physique.

Je suis très occupé(e). Pratiquer un exercice physique demande trop de temps!

Il ne faut que 30 minutes d’exercice physique d’intensité modérée cinq jours par semaine pour améliorer son état de santé et rester en forme.

Toutefois, cela ne signifie pas que l’exercice physique doive toujours être pratiqué pendant une durée ininterrompue de 30 minutes. L’exercice peut être réparti tout au long de la journée: une marche rapide de 10 minutes, trois fois par jour par exemple; ou 20 minutes le matin et 10 minutes plus tard dans la journée. Ces exercices peuvent faire partie de vos activités quotidiennes – au travail, à l’école, à la maison ou dans le cadre des loisirs.

Des choses simples comme prendre les escaliers, vous rendre au travail à bicyclette ou descendre du bus deux arrêts avant votre destination finale pour marcher le reste du trajet peuvent s’échelonner au fil de la journée et s’intégrer à vos activités quotidiennes habituelles.

Même si l’on est très occupé, il est toujours possible d’intégrer 30 minutes d’exercice physique dans ses activités quotidiennes pour améliorer sa santé.

Les enfants par nature débordent d’énergie. Inutile de passer du temps à leur apprendre ce qu’est l’exercice physique puisqu’ils sont déjà si actifs.

Chaque jour, un jeune d’âge scolaire doit accumuler au moins 60 minutes d’exercice physique d’intensité modérée à forte pour grandir en bonne santé. Toutefois, le niveau d’activité physique décroît parmi les jeunes partout dans le monde, en particulier dans les zones urbaines défavorisées. On estime que moins d’un tiers des jeunes pratiquent un exercice physique de manière suffisante pour que cela ait un impact positif sur leur santé et leur bien-être actuels et futurs.

Cette diminution de l’activité est largement due à des modes de vie de plus en plus fréquemment sédentaires. Par exemple, les enfants sont de moins en moins nombreux à aller à l’école à pied ou à bicyclette, et ils consacrent trop de temps à regarder la télévision, à jouer sur des consoles de jeux et à utiliser l’ordinateur – souvent au détriment du temps passé à pratiquer un exercice physique ou un sport. L’éducation physique ainsi que les autres activités physiques scolaires ont aussi diminué.

Il est important de noter que les bonnes habitudes en matière d’exercice physique et de mode de vie acquises au cours de l’enfance et de l’adolescence sont davantage susceptibles d’être conservées tout au long de la vie. En conséquence, améliorer le niveau d’exercice physique chez les jeunes est impératif pour la santé future de l’ensemble des populations.

L’exercice physique est réservé aux gens qui sont dans «la fleur de l’âge». À mon âge, je n’ai nul besoin de me préoccuper de cela …

Il a été constaté qu’un exercice physique régulier améliorait les capacités fonctionnelles et la qualité de vie des personnes âgées. Il est recommandé aux adultes de plus de 65 ans de pratiquer au moins 30 minutes d’un exercice physique d’intensité modérée cinq jours par semaine.

De nombreuses maladies non transmissibles fréquentes chez les personnes âgées peuvent être limitées du fait de la pratique d’un exercice physique régulier (les maladies cardio-vasculaires, l’ostéoarthrite, l’ostéoporose et l’hypertension, ainsi que les chutes).

Il a également été démontré que l’exercice physique améliorait la santé mentale et les fonctions cognitives chez les personnes âgées et qu’il jouait un rôle dans la prise en charge des troubles tels que la dépression et l’anxiété. Des modes de vie actifs fournissent souvent aux personnes âgées des occasions régulières de forger de nouvelles amitiés, de maintenir des réseaux sociaux et d’établir des relations avec d’autres personnes de tous âges.

Tandis que l’exercice pratiqué dès le plus jeune âge peut contribuer à prévenir de nombreuses maladies, une activité et des exercices réguliers peuvent également contribuer à atténuer les incapacités et les douleurs associées à ces affections. Il est important de noter que les avantages de l’exercice physique peuvent être ressentis même si la pratique régulière commence tardivement dans la vie.

L’exercice physique n’est nécessaire que dans les pays industrialisés. Les pays en développement ont d’autres problèmes à résoudre.

Au moins 60% de la population mondiale ne parvient pas à pratiquer le volume d’exercice physique recommandé pour qu’en découlent des avantages pour sa santé. Pour les maladies non transmissibles les plus fréquentes, qui ont causé plus de 35 millions de décès en 2005, la sédentarité est un facteur de risque indépendant sur lequel il est possible d’influer. Ces maladies sont désormais la principale cause de décès et d’incapacité dans le monde.

Fait important, 80% des décès dus aux maladies non transmissibles les plus fréquentes ont lieu dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. En conséquence, les maladies non transmissibles associées à la sédentarité sont le principal problème de santé publique de la plupart des pays du monde.

Les niveaux de sédentarité sont élevés dans pratiquement tous les pays développés et tous les pays en développement. Dans les pays développés, plus de la moitié des adultes ne pratiquent pas un exercice physique de manière suffisante. Dans les grandes métropoles en expansion rapide du monde en développement, le manque d’exercice physique est un problème encore plus important.

L’urbanisation a eu diverses conséquences environnementales, en particulier dans le domaine des transports et dans le domaine professionnel, qui découragent la pratique d’un exercice physique. Dans les zones rurales des pays en développement, des loisirs sédentaires (tels que regarder la télévision) deviennent aussi de plus en plus fréquents.

Partager