Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques

Le 28 novembre et le 6 décembre 2013, la Commission de la santé et de la planification nationale chinoise a notifié à l’OMS deux nouveaux cas confirmés en laboratoire d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9).

Le premier patient est un homme de 57 ans de la province du Zhejiang. Il est tombé malade le 20 novembre 2013 et a été admis à l’hôpital le 25. Il est actuellement dans un état critique.

Le second est un homme de 30 ans de la province du Zhejiang. Il est tombé malade le 29 novembre 2013 et a été admis à l’hôpital le 5 décembre. Il est actuellement dans un état critique. C’est le gendre de l’homme susmentionné de 57 ans de la même province, qui est tombé malade le 20 novembre.

Les 2 et 6 décembre 2013, le Centre pour la protection de la santé (CHP : Centre for Health Protection) de Hong Kong, Région administrative spéciale de la Chine (RAS de Hong Kong) a notifié deux cas confirmés en laboratoire d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9).

Le premier concerne une femme de 36 ans qui est tombée malade le 21 novembre 2013. Elle a été admise à l’hôpital le 27, puis transférée dans une unité de soins intensifs le 29 novembre 2013. Elle est actuellement dans un état critique. Elle s’était rendue à Shenzhen, province du Guangdong (Chine) le 17 novembre 2013 et avait abattu des poulets vivants pour les cuisiner et les consommer. L’enquête est en cours ; les proches contacts, y compris familiaux, ont donné jusqu’à présent des tests négatifs à la recherche de la grippe aviaire A(H7N9).

Le second patient est un homme de 80 ans qui présente une affection chronique sous-jacente, vit avec sa famille à Shenzhen et s’est rendu à Hong Kong (Région administrative spéciale de la Chine) le 3 décembre 2013 pour une prise en charge médicale de son affection. Il a été hospitalisé en RAS de Hong Kong le 3 décembre 2013. La fièvre, inexistante à l’admission, est apparue le 6 décembre 2013. Il est actuellement dans un état stable. L’enquête est en cours ; les proches contacts, y compris familiaux, ont donné jusqu’à présent des tests négatifs à la recherche de la grippe aviaire A(H7N9). Aucun lien épidémiologique n’a été établi entre les deux cas en RAS de Hong Kong.

Rien n’indique jusqu’à présent qu’il y ait une transmission interhumaine durable.

Au regard de cet événement, l’OMS ne conseille pas de dépistage particulier aux points d’entrée et ne recommande pas pour l’instant d’appliquer des restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux.

Partager

Liens connexes