Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Poliomyélite en République arabe syrienne – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques

Au total 17 cas d’infection par le poliovirus sauvage de type 1 (PVS) ont été confirmés en République arabe syrienne. En plus des 15 cas confirmés dans la province de Deir ez Zor, deux autres ont été confirmés, un dans la zone rurale de Damas et l’autre dans celle d’Alep, attestant d’une circulation généralisée du virus. Pour le cas le plus récent, la paralysie s’est manifestée le 8 octobre 2013.

Une action complète de riposte continue d’être mise en œuvre dans toute la région. Sept pays et territoires organisent des campagnes de vaccination antipoliomyélitique de masse ciblant 22 millions d’enfants de moins de cinq ans. Dans une résolution conjointe, tous les pays de la Région OMS de la Méditerranée orientale ont déclaré que l’éradication de la poliomyélite était une urgence et ont demandé un soutien pour négocier et établir l’accès aux enfants qui ne sont pas couverts pour l’instant par la vaccination. L’OMS et l’UNICEF se sont engagés à collaborer avec toutes les organisations et institutions apportant une aide humanitaire aux Syriens touchés par le conflit, afin de veiller à ce que tous les enfants syriens soient vaccinés, quel que soit l’endroit où ils vivent.

On pense que la riposte à la flambée devra se poursuivre pendant au moins six à huit mois, selon les zones et l’évolution de l’épidémiologie.

Compte tenu de la situation actuelle en République arabe syrienne, des déplacements fréquents de populations dans la région et des lacunes immunitaires dans des zones clés, on considère qu’il y a un risque élevé de propagation internationale du poliovirus sauvage dans toute la région. Une alerte a été lancée dans la région pour rechercher activement d’autres cas potentiels, en plus de la mise en œuvre des activités de vaccination supplémentaires préconisées pour administrer le vaccin antipoliomyélitique oral.

Partager