Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Cas d’infection humaine par le virus grippal aviaire A(H7N9) – mise à jour

Depuis le 8 mai 2013, aucun nouveau cas confirmé en laboratoire d’infection humaine par le virus grippal aviaire A(H7N9) n’a été notifié à l’OMS par la Commission de la santé et de la planification familiale chinoise. Cependant, quatre décès supplémentaires ont été signalés parmi les cas confirmés en laboratoires précédemment notifiés.

À ce jour, le nombre de cas confirmés en laboratoire dont a été informée l’OMS s’élève à 131 au total, parmi lesquels 36 décès.

Les autorités des lieux touchés maintiennent une surveillance renforcée, des investigations épidémiologiques, un traçage étroit des contacts, une prise en charge clinique des cas, des examens en laboratoire et le partage des échantillons, ainsi que des mesures de prévention et de lutte contre les infections. Au cours de la semaine écoulée, les gouvernements provinciaux de Shanghai et du Zhejiang ont commencé à normaliser leurs opérations d’urgence pour revenir à leurs activités de surveillance et de réponse de routine. Les bureaux nationaux et régionaux de l’OMS et le siège de l’Organisation continuent de collaborer étroitement pour s’assurer de la mise à jour en temps utile des informations.

Jusqu’à ce que la source de l’infection soit identifiée et maîtrisée, on s’attend à voir apparaître d’autres cas humains porteurs de ce virus.

Jusqu’à présent, il n’existe aucune preuve d’une transmission interhumaine soutenue.

En rapport avec cet événement, l’OMS ne conseille pas de dépistage particulier aux points d’entrée et ne recommande pas non plus l’application de quelconques restrictions aux déplacements ou au commerce.

L’OMS poursuit sa collaboration avec les États Membres et les partenaires internationaux. Elle publiera des mises à jour à mesure de l’évolution de la situation.

Partager