Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Cas d’infection humaine par le virus grippal A(H7N9) en Chine – mise à jour

Le 20 avril 2013 (17:00, heure HEC), la Commission de la santé et de la planification familiale chinoise a notifié à l’OMS cinq cas confirmés en laboratoire d’infection humaine par le virus grippal A(H7N9) supplémentaires. Parmi les derniers cas confirmés, trois sont originaires de la province du Zhejiang, un de la municipalité de Shanghai et un de la province du Jiangsu.

Il s’agit:

  • d’un homme de 75 ans originaire de la municipalité de Shanghai et tombé malade le 13 avril 2013;
  • d’un homme de 43 ans originaire du Jiangsu et tombé malade le 7 avril 2013;
  • d’un homme de 56 ans originaire du Zhejiang et tombé malade le 11 avril 2013;
  • d’une femme de 35 ans originaire du Zhejiang et tombée malade le 14 avril 2013; et
  • d’un homme de 37 ans originaire du Zhejiang et tombé malade le 30 mars 2013.

En outre, un cas notifié précédemment dans la province du Zhejiang est décédé.

À ce jour, le nombre de cas d’infection par le virus grippal A(H7N9) confirmés en laboratoire en Chine atteint 96 au total, parmi lesquels 18 décès. Les contacts de ces cas confirmés sont placés sous surveillance étroite. Actuellement, 69 malades sont hospitalisés et sous traitement et 9 ont quitté l’hôpital.

Les autorités nationales continuent de mettre en œuvre des mesures de prévention et de lutte comprenant le renforcement de la surveillance épidémique et activités d’analyse ainsi que l’intensification de la communication sur les risques à l’intention du public et de la diffusion d’informations.

Des investigations sont en cours concernant les sources et les réservoirs possibles du virus. Jusqu’à ce que la source de l’infection soit identifiée, on s’attend à voir apparaître d’autres cas humains porteurs de ce virus en Chine. Jusqu’à présent, il n’y a aucune preuve qu’une transmission interhumaine soit en cours.

En rapport avec cet événement, l’OMS ne conseille pas de dépistage particulier aux points d’entrée et ne recommande pas non plus l’application de quelconques restrictions aux déplacements ou aux échanges commerciaux.

À l’invitation de la Commission de la santé et de la planification familiale chinoise, l’OMS a convoqué une équipe d’experts qui se rendra dans les zones touchées par la grippe aviaire A(H7N9) en Chine pour apporter des recommandations concernant la prévention et la lutte contre la maladie.

Partager

Liens connexes