Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Grippe aviaire – situation au Cambodge – bulletin

Le Ministère de la Santé du Royaume du Cambodge a notifié en janvier 2013 cinq nouveaux cas humains de grippe aviaire pour lesquels le virus H5N1 a été confirmé.

Dans le détail, ces cas ont concerné un petit garçon de 8 mois à Phnom Penh avec apparition des symptômes le 9 janvier 2013, une jeune femme de 17 ans de la province de Takeo avec apparition des symptômes le 11 janvier, un homme de 35 ans du district de Kong Pisey, province de Kampong Speu, avec apparition des symptômes le 13 janvier, une fillette de 17 mois du district de Kong Pisey, province de Kampong Speu, avec apparition des symptômes le 13 janvier et une fillette de 9 ans du district de Toeuk Chhou, province de Kampot, avec apparition des symptômes le 15 janvier.

Tous les cas ont présenté de la fièvre, de la toux et d’autres signes de syndrome grippal. Quatre sont morts, celui ayant survécu étant le petit garçon de 8 mois qui récupère après avoir souffert d’un syndrome grippal bénin. Les échantillons ont été analysés par le laboratoire de l’Institut national de la Santé publique et par l’Institut Pasteur du Cambodge.

Les données préliminaires n’étayent pas une transmission interhumaine et l’on sait pour quatre de ces cas qu’ils ont été en contact rapproché avec des volailles malades ou mortes.

Les équipes d’intervention rapide du Ministère de la Santé se sont rendues dans les hôpitaux et sur le terrain pour identifier les proches contacts des patients, déterminer les liens épidémiologiques éventuels entre les cinq cas et entreprendre si nécessaire des traitements préventifs. De plus, des campagnes d’éducation sanitaire sont menées dans les villages pour informer les familles de la manière de se protéger contre la grippe aviaire. Les équipes vérifient les dossiers à la recherche de signes d’augmentation de la fréquence des syndromes grippaux dans les centres de santé locaux ou du nombre des cas d’infections respiratoires aiguës (IRA) sévères dans les zones affectées. Les résultats des analyses chez ceux qui ont présenté un syndrome grippal parmi les proches contacts des cas de grippe A/H5N1 sont restés négatifs jusqu’à présent. La surveillance des syndromes grippaux et des IRA sévères a été renforcée dans les centres de santé et les hôpitaux locaux pour deux semaines supplémentaires. Des messages d’éducation sanitaire ont été distribués dans les communautés. L’Organisation mondiale de la Santé aide activement le Ministère de la santé dans ses enquêtes.

Partager