Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Ebola en Ouganda

Le Ministère de la Santé de l’Ouganda a notifié à l’OMS une épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola dans le district de Luweero, dans le centre du pays.

Quatre cas, dont trois mortels, ont été signalés. Des échantillons ont été prélevés sur deux de ces cas, et le virus Ebola (sous-type Soudan) a été confirmé en laboratoire par PCR et par des tests sérologiques à l’Uganda Virus Research Institute (UVRI) à Entebbe.

Le Ministère de la Santé, l’OMS et Médecins Sans Frontières (MSF) ont envoyé une équipe pour mener l’enquête préliminaire sur la flambée. Les autorités sanitaires font une recherche active des cas et des proches contacts des cas confirmés ou probables.

L’unité de soins en isolement à l’hôpital de Mulago à Kampala est réactivé et une autre unité de soins en isolement est en cours d’installation au Centre de Santé IV de Nyimbwa, à l’épicentre de l’épidémie. L’hôpital militaire de Bombo, dans le district de Luweero, sert de centre d’attente jusqu’à ce que l’unité de Nyimbwa soit opérationnelle. Sept proches contacts des cas ont manifesté des symptômes et sont placés en isolement dans les services compétents.

L’OMS et ses partenaires, dont les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la Croix-Rouge ougandaise, le Réseau africain d’Épidémiologie de terrain (AFENET) et Médecins Sans Frontières (MSF) soutiennent les autorités pour les activités de riposte. Des experts dans les domaines de l’épidémiologie de terrain, de la promotion de la santé, de la gestion de la logistique et de la lutte contre les infections sont en train d’être désignés pour apporter une aide supplémentaire par l’intermédiaire du Réseau mondial d’alerte et d’action en cas d’épidémie (GOARN).

En rapport avec cet événement, l’OMS ne recommande aucune restriction aux voyages ou aux échanges commerciaux avec l’Ouganda.

Partager

Liens connexes