Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Syndrome pulmonaire à hantavirus – Parc national de Yosemite (États-Unis d’Amérique) – bulletin

Au 7 septembre 2012, le Service national des parcs (NPS) avait notifié huit cas de syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH) chez des visiteurs ayant séjourné au Parc national de Yosemite depuis juin 2012. Trois sont morts et les cinq autres sont en voie de guérison.

Les autorités du Parc ont commencé à avertir et à conseiller les visiteurs et ceux qui ont passé la nuit dans les « Signature Tent Cabins » au Curry Village de Yosemite ou aux « High Sierra Camps » entre le 10 juin et le 24 août 2012 d’aller consulter immédiatement un médecin s’ils manifestent des symptômes de SPH.

La transmission interhumaine du syndrome pulmonaire à hantavirus n’a pas été signalée aux États-Unis d’Amérique.

Les enquêtes menées par le NPS révèlent que sept des huit cas notifiés étaient liés aux « Signature Tent Cabins » au Curry Village dans la Vallée de Yosemite et qu’un cas a séjourné dans divers camps « High Sierra Camps » à Yosemite (une autre zone du parc que Curry Village) en juillet.

Il n’existe pas de traitement ou de médicament spécifique pour le syndrome pulmonaire à hantavirus. La reconnaissance précoce et le traitement des sujets infectés peuvent limiter l’évolution de la maladie. Les premiers symptômes comportent de la fatigue, de la fièvre, des frissons et des myalgies. Dans 50 % des cas, les patients éprouvent des céphalées, des nausées, des vomissements, des vertiges et des douleurs abdominales. La maladie évolue rapidement (dans les 4 à 10 jours après les symptômes initiaux) et se manifeste par de la toux, un essoufflement et de sérieuses difficultés respiratoires.

La rapidité des soins médicaux augmente beaucoup les chances de survie en cas de SPH. Il est recommandé à tous les visiteurs récents du Parc national de Yosemite de consulter immédiatement un médecin s’ils ont l’un des symptômes décrits ci-dessus et d’avertir le professionnel de santé de l’exposition potentielle au hantavirus.

Le NPS continue de collaborer avec les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), le Département de la Santé publique de Californie et les départements de la santé d’autres États pour détecter des cas supplémentaires et sensibiliser le secteur de la santé publique au hantavirus et au SPH.

Une ligne téléphonique est encore ouverte au NPS pour toute question ou inquiétude relative au hantavirus au Parc de Yosemite : +1 209 372-0822. Les CDC assurent aussi une permanence téléphonique (977-232-3322 et 404-639-1510).

Des informations complémentaires et actualisées sur le SPH à Yosemite sont disponibles en cliquant sur les liens à droite de la page.

Partager

Liens connexes