Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Syndrome pulmonaire à hantavirus dans le parc national de Yosemite (États-Unis d’Amérique)

Au 31 août 2012, le bureau de la santé publique du Service des parcs nationaux (NPS) avait notifié six cas de syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH) chez les visiteurs du Parc National de Yosemite en Californie (États-Unis d’Amérique). Deux d’entre eux sont morts.

Les enquêtes menées par le NPS ont révélé que les six cas ont contracté la maladie en juin et en juillet de cette année. Cinq d’entre eux sont restés dans des chalets en toile « Signature » de la zone de Curry Village dans le parc. Le NPS collabore avec les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et le Département de la Santé publique de Californie pour détecter des cas supplémentaires et sensibiliser la santé publique au hantavirus et au SPH, afin d’identifier rapidement de nouveaux cas potentiels et de leur administrer un traitement précoce.

Le SPH est une maladie rare mais grave provoquée par un virus qui se transmet par contact avec les urines, les déjections ou la salive de rongeurs infectés. Les souris du genre Peromyscus sont l’hôte primaire de ce virus. La maladie commence par une fièvre, des frissons, des myalgies et/ou des symptômes digestifs, mais elle peut rapidement évoluer et engager le pronostic vital. Les symptômes surviennent classiquement de deux à quatre semaines après l’exposition initiale au virus, mais ils peuvent apparaître au minimum une semaine et au maximum six semaines après l’exposition. On n’a pas signalé de transmission interhumaine du hantavirus aux États-Unis d’Amérique.

Il n’y a pas de traitement, de médicaments ou de vaccins spécifiques pour l’infection à hantavirus. La reconnaissance précoce et le traitement des sujets infectés peuvent limiter l’évolution de la maladie.

Les autorités du parc ont pris toutes les mesures nécessaires, dont des inspections renforcées des bâtiments, des opérations de nettoyage dans tout le parc, le contrôle de la population de rongeurs, ainsi que la distribution d’information sur le hantavirus à chaque visiteur et dans tout le parc. Les chalets en toile « Signature » sont maintenant fermés.

Il est conseillé aux voyageurs d’éviter de s’exposer aux rongeurs et à leurs déjections. Les personnes voyageant à l’aventure, avec un sac à dos, les campeurs et ceux qui ont une exposition professionnelle aux rongeurs dans les pays ou les zones où les hantivirus sont un risque doivent prendre toutes les précautions nécessaires pour interdire l’accès des rongeurs dans les tentes ou toute autre forme d’hébergement et pour protéger les aliments.

Le Parc national de Yosemite et son exploitant font un effort au niveau national et international pour contacter les visiteurs ayant séjourné dans les chalets en toile « Signature » du Curry Village à Yosemite depuis la mi-juin. Le NPS demande à toutes les personnes ayant séjourné dans ce campement (entre 900 et 1000) entre le 10 juin et le 24 août 2012 d’aller consulter immédiatement un médecin si elles présentent des symptômes de syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH).

Une ligne téléphonique a été mise en place par le NPS pour répondre aux questions et inquiétudes concernant le hantavirus à Yosemite : +1 209 372-0822.

Des informations complémentaires et actualisées du NPS sur le syndrome pulmonaire à hantavirus à Yosemite sont disponibles en cliquant sur les liens à droite de la page.

Partager

Liens connexes