Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Foire aux questions sur le nouveau coronavirus


28 septembre 2012

Qu’est-ce que le nouveau coronavirus?

Les coronavirus constituent une vaste famille de virus dont on sait qu’ils provoquent des maladies chez l’homme et chez l’animal. Cette nouvelle souche n’avait jamais encore été détectée chez un animal ou un être humain.

Combien y-a-t-il eu de cas confirmés de ce nouveau coronavirus?

Au 28 septembre 2012, deux cas avaient été confirmés. Il s’agissait d’un ressortissant saoudien décédé en juin de cette année et d’un ressortissant qatari ayant voyagé en Arabie saoudite. Ce ressortissant qatari s’est rendu au Royaume-Uni le 11 septembre, où il est actuellement hospitalisé.

Il a été rapporté que le nouveau coronavirus récemment identifié présentait des similitudes avec le SRAS? Est-ce vrai?

Le nouveau coronavirus est génétiquement assez différent du virus du SRAS. Actuellement, nous n’avons encore aucune preuve que ce nouveau virus se soit transmis d’une personne à une autre. Néanmoins, le suivi des contacts des personnes infectées est en cours et lorsqu’il sera achevé nous y verrons plus clair.

Quels sont les symptômes?

Les deux cas confirmés ont présenté une maladie respiratoire aiguë et grave, avec comme symptômes de la fièvre, de la toux, de l’essoufflement et des difficultés respiratoires.

Comment pourrais-je être infecté par ce virus?

D’après les informations limitées dont nous disposons jusqu’à présent, il n’existe pas de preuve d’une transmission interhumaine. L’OMS, les autorités nationales et les partenaires mènent des investigations pour établir les modalités de la transmission, en collaborant notamment avec les partenaires de la santé animale pour étudier la possibilité d’une transmission à partir de certains animaux.

Dans quelle mesure ce virus s’est-il propagé?

Jusqu’à présent, il n’a été détecté que deux cas, qui sont en relation avec le Royaume d’Arabie saoudite et le Qatar. Néanmoins, la surveillance renforcée et les investigations en cours pourraient déboucher sur l’identification de nouveaux cas, y compris des cas bénins, et de nouvelles zones de propagation géographique.

Comment les nouveaux cas seront-ils identifiés?

L’OMS a publié une définition de cas provisoire qui permettra aux médecins et autres membres du personnel soignant d’identifier les nouveaux cas. Cette définition sera mise à jour avec les nouvelles informations disponibles. Elle comprend des critères pour identifier un «patient en observation», un «cas probable» et un «cas confirmé». Ces critères reposent sur des informations cliniques, épidémiologiques et analytiques.

Le nouveau coronavirus représente-t-il un risque pour le personnel soignant?

Jusqu’à présent, il n’existe aucune preuve que le virus soit passé d’une personne à une autre, y compris les membres du personnel soignant. L’OMS recommande à ce personnel d’appliquer les mêmes mesures de lutte contre l’infection que pour les autres infections respiratoires aiguës.

Existe-t-il un vaccin contre le nouveau coronavirus?

Aucun vaccin n’est disponible actuellement.

L’OMS-a-t-elle préconisé de quelconques restrictions aux voyages ou au commerce en rapport avec ce nouveau virus?

L’OMS ne recommande pas d’appliquer des restrictions aux voyages ou au commerce en rapport avec cet événement. Elle continuera de fournir des informations actualisées à mesure qu’elle les obtient.

Comme les années précédentes, l’OMS collabore étroitement avec le Royaume d’Arabie saoudite pour appuyer les mesures sanitaires prises par le pays pour protéger tous les visiteurs effectuant le pèlerinage du Hadj à La Mecque en octobre.

Que fait l’OMS?

Au titre du Règlement sanitaire international, l’OMS a fourni des informations détaillées aux États Membres. L’Organisation a pris contact avec les pays concernés et les partenaires internationaux pour mieux comprendre les risques que comporte ce virus pour la santé publique. Elle dirige la coordination et apporte des conseils aux autorités sanitaires et aux agences techniques de santé. Des conseils et un appui seront également fournis pour les moyens diagnostiques en laboratoire.

Partager