Environnement et santé de l’enfant

Manque d’eau et de moyens d’assainissement

Le bien-être d’un enfant dépend beaucoup de la qualité, de la disponibilité et de la gestion de l’eau, qui est une ressource précieuse. Partout dans le monde, la qualité de l’eau est compromise par des agents biologiques pathogènes et par des polluants chimiques. La contamination de l’eau provoque plusieurs maladies, souvent potentiellement mortelles.

Parmi les maladies à transmission hydrique qui touchent les enfants, les plus mortelles sont les infections diarrhéiques. La diarrhée de l’enfant est étroitement liée à la pénurie d’eau, au manque de moyens d’assainissement, à la contamination de l’eau par des agents de maladies transmissibles et au manque d’hygiène.

On estime que la diarrhée tue 1,5 million d’enfants par an, principalement des enfants de moins de cinq ans qui vivent dans des pays en développement. On estime en outre qu’en 2015, 2,7 milliards de personnes n’auront pas accès à des moyens d’assainissement de base.

La recherche montre que, s’agissant de l’amélioration de l’assainissement, le retour sur investissement moyen, en dollars, est de neuf pour un. Ce sont les enfants pauvres et les communautés défavorisées qui en ont le plus besoin qui bénéficient le plus de ces investissements.

Sécurité de l'eau et assainissement

  • Sécurité de l’eau potable
    On estime que les interventions en faveur de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’hygiène permettent de réduire d’environ 25% l’incidence des maladies diarrhéiques et de 65% la mortalité de l’enfant.
  • Hygiène et assainissement
    Le manque d’hygiène domestique crée un environnement dangereux qui présente des risques sanitaires immédiats pour les enfants.
Partager