Environnement et santé de l’enfant

Plan d'action mondial pour améliorer la salubrité de l'environnement de l'enfant

L'Engagement de Busan pour une action concrète en faveur de la santé des enfants et de l'environnement, pris lors de la troisième Conférence internationale de l'OMS sur la salubrité de l'environnement de l'enfant, qui a eu lieu à Busan (République de Corée), en juin 2009, demande à l'OMS et à ses partenaires de faciliter la conception d’un plan d'action mondial pour améliorer la salubrité de l'environnement de l'enfant, de suivre les progrès accomplis et d’en rendre compte régulièrement.

Contribuer aux objectifs du Millénaire pour le développement

Ce projet de plan d’action mondial est destiné à fournir à l’OMS, aux gouvernements, aux organisations gouvernementales et non gouvernementales et à toutes les autres parties concernées une feuille de route pour qu’ils contribuent à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et à la concrétisation du contenu d’autres déclarations, engagements et buts, en particulier ceux relatifs à la réduction de la mortalité infantile (OMD 4) et à la préservation de l’environnement (OMD 7).

Comme le reconnaît l’Engagement de Busan, pour être appliqué avec succès, le plan d’action mondial doit s’appuyer sur des partenariats et réseaux solides. La coopération entre les centres collaborateurs de l’OMS entre eux et avec des organismes internationaux tels que l’UNICEF et le PNUE, des organisations régionales, des organismes de réglementation, des organismes gouvernementaux et des organisations non gouvernementales est essentielle pour mettre en œuvre les éléments spécifiques du plan proposé et pour exploiter pleinement le peu de ressources disponibles.

De multiples interactions

Les activités en faveur de la salubrité de l’environnement de l’enfant sont liées à d’autres activités menées en parallèle, par exemple celles concernant la protection de l’environnement, l’adaptation au changement climatique, les soins de santé primaires, les soins spécialisés en milieu hospitalier, les interventions d’urgence, la réduction des risques de catastrophe, les activités scolaires, celles relatives au logement et bien d’autres activités.

Il semble donc évident qu’une collaboration doit être instaurée pour chaque objectif énoncé dans ce plan. Le succès du plan passera également par une collaboration étroite entre les programmes et avec les bureaux régionaux et les bureaux de pays de l’OMS.

Si vous souhaitez apporter votre contribution au plan d’action mondial, écrivez à : childrensenvhealth@who.int en indiquant précisément à quelle(s) partie(s) du plan vous voulez contribuer.

Partager