Maladies cardio-vasculaires

Lutte contre les maladies cardio-vasculaires: priorités stratégiques

Le Programme de l’OMS sur les maladies cardio-vasculaires travaille sur la prévention, la prise en charge et le suivi des maladies cardio-vasculaires (MCV) à l’échelle mondiale. Il vise à élaborer des stratégies mondiales pour faire baisser leur incidence, ainsi que la morbidité et la mortalité qu’elles entraînent en:

  • réduisant efficacement les facteurs de risque et les déterminants des MCV;
  • élaborant des innovations équitables et d’un bon rapport coût/efficacité pour les soins de santé et la prise en charge des MCV;
  • suivant l’évolution et les tendances des MCV et de leurs facteurs de risque.

Maladies cardio-vasculaires dans les pays en développement

La transition économique, l’urbanisation, l’industrialisation et la mondialisation entraînent des modifications des modes de vie qui favorisent les cardiopathies. On retrouve dans les facteurs de risque le tabagisme, le manque d’exercice physique et la mauvaise alimentation. L’espérance de vie augmente rapidement dans les pays en développement et les populations sont exposées plus longtemps à ces facteurs de risque. De nouveaux facteurs, comme le petit poids de naissance, la carence en acide folique et les infections, viennent s’y ajouter et sont aussi plus fréquents dans les populations les plus pauvres des pays à revenu faible ou intermédiaire.

Conséquences sociales et économiques

Les soins cliniques des MCV sont coûteux et prolongés. Ces dépenses directes détournent les faibles ressources des familles et de la société sur les soins médicaux. Les MCV touchent les individus autour de la cinquantaine ; elles compromettent ainsi l’avenir des familles qui dépendent d’eux et sapent le développement des pays en les privant des ressources humaines aux années de plus grande productivité. Dans les pays développés, on observe dans les groupes socio-économiques défavorisés une plus grande prévalence des facteurs de risque, une plus forte incidence et une mortalité plus élevée. Dans les pays en développement, avec l’évolution de l’épidémie des MCV, la charge passera aussi sur les groupes socio-économiques défavorisés.

Principaux domaines d’action

Notre but est de maîtriser efficacement les facteurs de risque et de réduire la charge de l’épidémie des maladies cardio vasculaires en recrudescence rapide, notamment dans les pays en développement. Nos principaux domaines d’action sont les suivants:

  • Réduire les principaux facteurs de risque avec leurs déterminants sociaux et économiques par des programmes à base communautaire pour une prévention intégrée des MNT.
  • Établir des normes pour les soins et une prise en charge des MVC d’un bon rapport coût/efficacité.
  • Agir au niveau mondial pour renforcer la capacité des pays à satisfaire les besoins en soins de santé pour les MCV.
  • Développer des méthodes de surveillance faisables pour évaluer la situation et les tendances des principales MCV et des facteurs de risque, et pour suivre les initiatives de prévention et de lutte.
  • Établir des réseaux et partenariats efficaces interpays, interrégionaux et mondiaux pour une action mondiale concertée.

Informations essentielles sur l'OMS

Directeur général
Direction générale

Gouvernance de l'OMS
Constitution de l'OMS, Conseil exécutif et Assemblée mondiale de la Santé

Centre des médias
Informations, événements, aide-mémoire, contacts et multimédia

Voyages internationaux et santé
Recommandations utiles pour les voyages, vaccinations obligatoires

Rapport sur la santé dans le monde
Rapport annuel sur la santé publique mondiale et statistiques essentielles