Campagnes mondiales de santé publique de l'OMS

Journée mondiale de la Santé - 7 avril 2014

Cette journée sera consacrée au thème des maladies à transmission vectorielle.

La Journée mondiale de la Santé est célébrée chaque année le 7 avril, date anniversaire de la création de l’OMS en 1948. Chaque année, un thème soulignant un domaine prioritaire de la santé publique est retenu.

Cette journée est l’occasion pour chaque individu dans les communautés de s’impliquer dans des activités visant à améliorer la santé.


Vecteurs et maladies à transmission vectorielle: de quoi s'agit-il?

Les vecteurs sont des organismes qui transmettent des agents pathogènes ou des parasites d’un sujet (ou d’un animal) infecté à un autre. Les maladies à transmission vectorielle sont provoquées par ces agents pathogènes ou parasites dans la population humaine. On les trouve le plus souvent dans les régions tropicales et dans les endroits où l’accès à l’eau potable et aux systèmes d’assainissement pose problème.

Parmi ces maladies à transmission vectorielle, le paludisme est celle qui fait le plus de victimes et, selon les estimations, il a été responsable de 660 000 décès en 2010, pour la plupart des enfants africains. En revanche, la maladie à transmission vectorielle s’étendant le plus rapidement dans le monde est la dengue, dont l’incidence a été multipliée par 30 au cours des 50 dernières années.

La mondialisation du commerce et des voyages, et les problèmes environnementaux, comme le changement climatique et l’urbanisation, ont des conséquences sur la transmission de ces maladies, en les faisant apparaître dans des pays où elles étaient auparavant inconnues.

Ces dernières années, les engagements renouvelés pris par les ministères de la santé, les initiatives régionales et mondiales de santé – avec l’appui de fondations, d’organisations non gouvernementales, du secteur privé et de la communauté scientifique – ont contribué à faire baisser l’incidence et les taux de mortalité pour certaines maladies à transmission vectorielle.

La Journée mondiale de la Santé 2014 braquera les projecteurs sur certains des vecteurs les plus courants, comme les moustiques, les phlébotomes, les tiques et les gastéropodes, qui transmettent un grand nombre de parasites et d’agents pathogènes à l’homme et à l’animal. Par exemple, outre le paludisme et la dengue, les moustiques transmettent aussi la filariose lymphatique, le chikungunya, l’encéphalite japonaise et la fièvre jaune.

Objectif: mieux se protéger

La campagne vise à sensibiliser à la menace que représentent les vecteurs et les maladies à transmission vectorielle et à inciter les familles et les communautés à agir et à se protéger. Un élément central de cette campagne sera d’informer les communautés. Alors que les maladies à transmission vectorielle commencent à se propager au-delà de leurs limites traditionnelles, il faut étendre les mesures au-delà des pays où ces maladies prospèrent actuellement.

Plus largement, par cette campagne, nous visons à ce que:

  • les familles vivant dans des régions où des vecteurs transmettent des maladies sachent comment se protéger;
  • les voyageurs sachent comment se protéger des vecteurs et des maladies à transmission vectorielle lorsqu’ils se rendent dans des pays où sévit cette menace ; dans les pays où les maladies à transmission vectorielle constituent un problème de santé publique, les ministères de la santé prennent des mesures pour améliorer la protection de leurs populations; et
  • dans les pays où les maladies à transmission vectorielle représentent une menace émergente, les autorités sanitaires collaborent avec les autorités environnementales et les autorités compétentes au niveau local et dans les pays limitrophes pour améliorer la surveillance intégrée des vecteurs et prendre des mesures pour éviter leur prolifération.

Plus d'informations

Partager

Médias sociaux

Suivez l'OMS sur les médias sociaux

Facebook  Google+  Twitter  YouTube

Contacts

OMS
Genève, Suisse
Téléphone: +41 22 791 2222
Courriel: communications@who.int