Campagnes mondiales de santé publique de l'OMS

Les maladies à transmission vectorielle

Les vecteurs sont des organismes qui transmettent des agents pathogènes ou des parasites d’un sujet (ou d’un animal) infecté à un autre, causant de graves maladies dans les populations humaines.

On les trouve généralement dans les régions tropicales et sous tropicales et là où l’accès à l’eau potable et aux systèmes d’assainissement pose problème.

Les maladies à transmission vectorielle représentent 17% de la charge mondiale estimée des maladies infectieuses. Le paludisme est celle qui fait le plus de victimes, avec, selon les estimations, 660 000 décès en 2010.

En revanche, celle qui se propage le plus rapidement dans le monde est la dengue, dont l’incidence a été multipliée par 30 au cours des 50 dernières années.

Principales maladies à transmission vectorielle

  • Chikungunya
    Maladie virale propagée par des moustiques. Elle provoque de la fièvre et des douleurs articulaires sévères.
  • Dengue
    C'est une maladie fébrile qui touche les nourrissons, les enfants en bas âge et les adultes. Sa forme hémorragique est une complication potentiellement mortelle.
  • Filariose lymphatique
    Communément appelée éléphantiasis, elle peut provoquer une altération du système lymphatique et une hypertrophie de certaines parties du corps.
  • Fièvre jaune
    Maladie virale qui se transmet par la piqûre des moustiques du genre Aedes. Elle cause parfois des flambées épidémiques dévastatrices, qu’il est possible d’éviter et de maîtriser par des campagnes de vaccination de masse.
  • Onchocercose
    L'onchocercose est une maladie provoquée par un parasite nommé Onchocerca volvulus et transmise par une petite mouche noire. C'est dans le monde la deuxième cause infectieuse de cécité.
  • Paludisme
    Dû à un parasite, le Plasmodium, transmis par les moustiques qui en sont porteurs. Chez l’être humain, ces parasites se multiplient dans le foie puis s’attaquent aux globules rouges.
  • Schistosomiase (bilharziose)
    Maladie chronique provoquée par des vers parasites. Le risque d’infection est lié au contact d'eaux infestées lors d’activités agricoles, domestiques ou de loisirs.
  • Trypanosomiase africaine
    Aussi appelée maladie du sommeil, c'est une maladie tropicale très répandue qui peut être mortelle en l’absence de traitement.

Compte à rebours

Médias sociaux

Suivez l’OMS sur les médias sociaux

Facebook  Google+  Twitter  YouTube