Campagnes mondiales de santé publique de l'OMS

Journée mondiale de lutte contre la tuberculose

24 mars 2013

La Journée mondiale de lutte contre tuberculose a pour but de faire mieux sensibiliser à l’épidémie mondiale de tuberculose et aux efforts entrepris pour éliminer la maladie. C’est également l’occasion de mobiliser l’action politique et sociale afin de favoriser les progrès.

Ces dernières années, les progrès vers les cibles mondiales de la réduction du nombre de cas et de décès dus à la tuberculose ont été impressionnants: la mortalité par tuberculose a diminué de plus de 40% dans le monde depuis 1990 et l’incidence est en baisse. De nouveaux moyens tels que les outils de diagnostic rapide aident à transformer l’action contre la maladie.

Cependant la charge mondiale de la tuberculose reste considérable et des défis importants subsistent:

  • en 2011, on dénombrait selon les estimations 8,7 millions de nouveaux cas de tuberculose et 1,4 million de décès;
  • plus de 95% des décès par tuberculose surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Les communautés pauvres et les groupes vulnérables sont les plus touchés mais cette maladie véhiculée par l’air menace tout le monde;
  • la tuberculose figure parmi les trois principales causes de décès pour les femmes âgées de 15 à 44 ans;
  • on a compté selon les estimations 500 000 cas et 64 000 décès chez les enfants en 2011;
  • les progrès de la lutte contre la tuberculose multirésistante sont lents: 60 000 patients en traitement fin 2011 – cela ne représente qu’un patient signalé sur cinq qui seraient atteints de tuberculose multirésistante;
  • il faudrait doubler le nombre de traitements antirétroviraux pour les patients atteints de tuberculose et vivant avec le VIH pour se conformer à la recommandation de l’OMS en vertu de laquelle tous les patients atteints de tuberculose et vivant avec le VIH devraient recevoir dans les meilleurs délais un traitement antirétroviral;
  • les Régions africaine et européenne de l'OMS ne sont pas sur la voie de la réalisation de la cible consistant à réduire de moitié les décès par tuberculose entre 1990 et 2015.

Le déficit de financement des soins et de la lutte antituberculeux est également important. Entre 2013 et 2015, il faudrait jusqu’à 8 milliards de dollars (US $)par an dans les pays à revenu faible ou intermédiaire pour les soins et la lutte antituberculeux. Chaque année, il manque 3 milliards. Le financement par les donateurs internationaux est particulièrement critique dans les 35 pays à faible revenu où ceux-ci apportent plus de 60% du financement actuel.

Plus de tuberculose de mon vivant

2013 est la deuxième année de la campagne de deux ans pour la Journée mondiale de la tuberculose sous le slogan «Plus de tuberculose de mon vivant».

L’OMS et le Partenariat Halte à la tuberculose qu’elle héberge s’unissent pour promouvoir la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose. Cette journée offre la possibilité aux personnes touchées et aux communautés dans lesquelles elles vivent, aux organisations de la société civile, aux dispensateurs de soins de santé et autres partenaires d’envisager et de planifier la poursuite de leur collaboration afin de tenir la promesse d’éliminer la tuberculose de notre vivant grâce à la sensibilisation et à l’action.

Partager