Campagnes mondiales de santé publique de l'OMS

Journée mondiale de lutte contre le paludisme 25 avril 2014

Investir dans l’avenir. Vaincre le paludisme.

On estime que les efforts mondiaux pour combattre et éliminer le paludisme ont permis de sauver 3,3 millions de vies depuis 2000, en réduisant les taux de mortalité palustre de 42 % au niveau mondial et 49 % en Afrique. Un engagement politique accru et un financement élargi ont contribué à réduire l’incidence du paludisme de 25% au niveau mondial et de 31% en Afrique.

Une femme derrière une moustiquaire en République-Unie de Tanzanie
OMS/S. Hollyman

Mais le combat n’est pas gagné. Le paludisme tue encore, selon les estimations, 627 000 personnes chaque année, principalement des enfants de moins de cinq ans en Afrique subsaharienne. En 2013, la transmission du plaudisme se poursuivait dans 97 pays.

On dénombre chaque année plus de 200 millions de cas, dont la plupart n’ont pas fait l’objet de tests et ne sont pas enregistrés. L’apparition d’une résistance aux insecticides et aux médicaments menace les acquis récents.

Si l’on veut maintenir et accélérer le progrès contre le paludisme dans le monde, conformément à l’objectif 6 du Millénaire pour le développement, et garantir la réalisation des objectifs 4 et 5, il faut d’urgence trouver des fonds supplémentaires.

Le thème pour 2014 et 2015 est: Investir dans l’avenir. Vaincre le paludisme

Objectif: dynamiser l’engagement à combattre le paludisme

La Journée mondiale de lutte contre le paludisme a été instituée par les États Membres de l’OMS lors l’Assemblée mondiale de la Santé de 2007. Elle est l’occasion de souligner la nécessité de poursuivre les investissements et de maintenir l’engagement politique en faveur de la lutte antipaludique. C’est également l’occasion:

  • pour les pays des régions touchées, d’apprendre de l’expérience des autres et de soutenir mutuellement leurs efforts;
  • pour de nouveaux donateurs, de rejoindre le partenariat mondial contre le paludisme;
  • pour les établissements universitaires et de recherche, de faire connaître les progrès scientifiques aussi bien aux experts qu’au grand public;
  • pour les partenaires internationaux, les entreprises et les fondations, de mettre en exergue leurs efforts et de réfléchir à la façon de développer encore les interventions.

Liens

Partager

Compte à rebours vers la Journée mondiale de lutte contre le paludisme