Campagnes mondiales de santé publique de l'OMS

Journée mondiale contre l’hépatite

28 juillet 2013

C’est ça l’hépatite. Comprenez-la. Combattez-la.

Chaque année le 28 juillet, l’OMS et ses partenaires marquent la Journée mondiale contre l’hépatite pour sensibiliser au problème de l’hépatite virale et aux maladies qu’elle provoque et pour mieux les comprendre.

Les virus A, B, C, D et E de l’hépatite peuvent provoquer des infections et inflammations aiguës et chroniques du foie, susceptibles d’entraîner une cirrhose ou un cancer hépatique. Ils représentent un risque majeur pour la santé dans le monde, avec près de 240 millions de personnes porteuses de l’infection chronique par l’hépatite B et près de 150 millions de personnes porteuses de l’infection chronique par l’hépatite C.

En 2013, le thème général est le suivant: «C’est ça l’hépatite. Comprenez-la. Combattez-la». Cette campagne souligne le fait que la menace sanitaire que représente l’hépatite continue d’être largement ignorée dans le monde.

Objectif: passer à l’action pour affronter «l’épidémie silencieuse» de l’hépatite virale

Des millions de personnes vivent avec l’hépatite virale et des millions d’autres sont exposées à ce risque infectieux. La plupart des sujets atteints d’une infection chronique par l’hépatite B ou C ignorent qu’ils continuent d’être porteurs du virus. Ils s’exposent donc à un risque élevé de développer une maladie chronique sévère du foie et peuvent sans le savoir transmettre le virus à autrui. Environ un million de personnes meurent chaque année de causes liées à l’hépatite virale, cirrhose ou cancer du foie le plus souvent.

La Journée mondiale contre l’hépatite est l’occasion de se concentrer sur des mesures particulières, telles que:

  • le renforcement de la prévention, du dépistage et de la lutte contre l’hépatite virale et les maladies connexes;
  • le développement de la couverture par le vaccin contre l’hépatite B et son intégration dans les programmes de vaccination nationaux;
  • la coordination d’une action mondiale contre l’hépatite virale.

Bien que la charge de morbidité liée aux infections par les virus de l’hépatite soit très élevée, la plupart des pays ne se sont pas attaqués au problème de manière globale pour de multiples raisons, parmi lesquelles le fait que la plupart des personnes ne manifestent aucun symptôme de l’infection et restent asymptomatique souvent pendant des décennies avant que n’apparaissent une maladie chronique du foie. Ces facteurs ont entraîné «l’épidémie silencieuse» que nous connaissons aujourd’hui.

L’hépatite virale fait peser aussi une lourde charge sur le système de santé en raison des coûts élevés du traitement du cancer du foie et de l’insuffisance hépatique due à la cirrhose. Dans de nombreux pays, l’insuffisance hépatique due à l’hépatite virale est la principale raison des transplantations de foie. Ces traitements au stade final sont onéreux et peuvent facilement coûter des centaines de milliers de dollars par personne.

La date du 28 juillet a été retenue pour la Journée mondiale contre l’hépatite en honneur à la date de naissance du professeur Baruch Samuel Blumberg, Prix Nobel et découvreur du virus de l’hépatite B.

Partager