Buruli ulcer

L'ombre de Buruli

Ce film porte un regard courageux sur l’ulcère de Buruli, une maladie de la peau dévastatrice qui a émergé de manière spectaculaire à partir des années 80, d’autant plus terrible qu’elle a des conséquences physiques, sociales et psychologiques dramatiques. Sans un traitement précoce, elle entraîne une destruction massive de la peau, des tissus sous-jacents et parfois même de l’os.

Avec au moins 30 pays affectés, l’ulcère de Buruli inquiète de plus en plus, mais il reste mal connu. De surcroît, la prise en charge des stades avancés de la maladie et la prévention des difformités définitives demandent des compétences et des moyens dont ces pays ne disposent pas.

Le film commence en expliquant le peu que l’on sait de cette « maladie mystérieuse », de son étiologie et de la pathologie. Après ces informations générales, les cas présentés exposent la réalité de la maladie au niveau individuel, les souffrances immenses qu’elle entraîne, souvent dès l’enfance et pour toute la vie. Filmées au Bénin, au Ghana et au Togo, ces séquences et ces histoires personnelles illustrent aussi les problèmes énormes de la lutte dans les pays d’endémie : pénuries de chirurgiens et de lits d’hôpitaux, la peur de l’exclusion qui dissuade les malades d’aller consulter à un stade précoce, alors qu’ils ont encore de bonnes chances de guérir. Les difficultés de traiter la maladie à un stade avancé, quand il faut le plus souvent recourir à des soins douloureux qui se prolongent pendant des mois à l’hôpital, sont également abordées, de même que la charge qu’elle représente pour les familles.

S’il reste encore de nombreuses lacunes dans les connaissances, beaucoup peut d’ores et déjà être fait et les mesures devant être prises ne sauraient attendre au vu des souffrances décrites dans ce film. Un peu de volonté humaine, un peu de coeur, suffiraient à soulager cette souffrance.

ATTENTION : ce documentaire contient des images pouvant choquer.

Share