Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Enquête nationale sur la prévalence de la tuberculose au Viet Nam

Nguyen Binh Hoa, Dinh Ngoc Sy, Nguyen Viet Nhung, Edine W Tiemersma, Martien W Borgdorff & Frank GJ Cobelens

Objectif

Estimer la prévalence de la tuberculose au Viet Nam à partir des données d’une enquête en population, comparer cette estimation à la prévalence estimée par l’Organisation mondiale de la Santé et identifier les principaux déterminants géographiques de la prévalence de la tuberculose.

Méthodes

Une étude transversale avec sondage en grappes à plusieurs degrés, stratifiée selon la nature des zones (urbaines, rurales ou éloignées), a été réalisée sur la période 2006-2007 dans 70 communes. Tous les habitants de 15 ans et plus ont été invités à répondre à un questionnaire concernant la toux et à subir une radiographie thoracique. Les participants présentant des résultats évocateurs de tuberculose ont fourni des échantillons d’expectorations en vue d’un examen de frottis et d’une mise en culture. Des estimations ponctuelles de la prévalence, les intervalles de confiance à 95 % correspondants et les effets du type d’étude ont été déterminés. Les intervalles de confiance et les valeurs de p ont été ajustés pour tenir compte de l’utilisation du sondage en grappe.

Résultats

Sur 114 389 habitants adultes, 94 179 (82,3 %) ont fait l’objet d’un dépistage. Sur les 87 314 individus (92,7 %) dépistés à la fois par questionnaire et par radiographie thoracique, 3522 (4,0 %) présentaient une toux productive, 518 (0,6 %) des antécédents récents de tuberculose et 2972 (3,4 %) des anomalies radiologiques évocatrices de tuberculose. Des examens d’expectorations ont été effectués pour 7648 participants. Les examens d’expectorations, les cultures bactériennes ou l’un et l’autre de ces examens ont permis de confirmer 269 cas de tuberculose, dont 174 cas frottis positifs. Le taux de prévalence de la tuberculose à frottis positifs était de 145 pour 100 000 (intervalle de confiance à 95 % : 110-180), en supposant que la tuberculose était absente chez les moins de 15 ans. La prévalence de la maladie était 5,1 fois plus élevée chez les hommes que chez les femmes, augmentait avec l’âge, était plus importante en milieu rural qu’en milieu urbain ou dans des zones reculées et obéissait à un gradient Nord-Sud.

Conclusion

Au Viet Nam, le taux de prévalence de la tuberculose déterminé d’après les examens de frottis positifs était 1,6 fois plus élevé que le taux précédemment estimé. Les schémas de répartition selon l’âge et le sexe relevés étaient cohérents avec les données de notification. La lutte contre la tuberculose doit rester fortement prioritaire dans ce pays.

Partager