À propos de l'OMS

Point sur la réforme des ressources humaines

Janvier 2014

Une stratégie de ressources humaines révisée a été présentée au Groupe de la politique mondiale en novembre 2013 et figure à l’ordre du jour du Comité du Programme, du Budget et de l’Administration à la session de janvier du Conseil exécutif. L’objectif général est de soutenir l’orientation stratégique et les priorités de l’OMS et de répondre aux besoins en ressources humaines aux trois niveaux de l’Organisation en tenant compte du modèle de financement de l’OMS.

La stratégie révisée repose sur trois piliers:

  • attirer les talents
  • fidéliser les talents (gestion des carrières)
  • mettre en place un environnement professionnel propice.

Quatre principes transversaux en font partie intégrante:

  • l’équilibre entre les sexes
  • la diversité
  • la collaboration
  • la responsabilisation.

Les principales activités pour les trois piliers sont présentées ci dessous.

Attirer les talents

Les processus de sélection seront simplifiés, rationalisés et accélérés en créant des descriptions de poste plus génériques et plus standardisés et en élaborant des modes opératoires normalisés visant à harmoniser les pratiques à l’échelle de l’Organisation. Des listes mondiales de candidats présélectionnés seront établies, et des recrutements conjoints mis en place pour les postes sensibles.

Fidéliser les talents (gestion des carrières)

Un modèle de gestion des carrières garantira qu’à tous les niveaux de l’Organisation, les membres du personnel soient dotés des compétences, des connaissances et de l’expérience nécessaires pour réaliser les ambitions de l’OMS, et qu’ils soient incités à se perfectionner, à progresser et à relever de nouveaux défis. La gestion des carrières comporte quatre éléments principaux: planification des effectifs, évaluation du comportement professionnel, développement professionnel et mobilité. Les activités prévues dans ces domaines sont notamment:

  • un inventaire des compétences;
  • la planification de la relève;
  • un système amélioré de gestion et de développement des services du personnel (ePMDS+);
  • une politique sur la reconnaissance et la récompense, et des mécanismes pour régler les problèmes d’insuffisance professionnelle;
  • des informations actualisées sur le cadre de compétences de l’OMS;
  • l’élaboration de plans de carrière sur la base de profils génériques et de parcours d’apprentissage; et
  • un cadre d’apprentissage et de développement professionnel.

Un cadre sur la mobilité au sein de l’OMS, avec des principes directeurs clairs et des politiques de mise en œuvre spécifiques, sera établi.

Un environnement professionnel propice

Une culture de la collaboration et de l’excellence est nécessaire pour créer un environnement propice qui permettra de mettre en œuvre avec succès la stratégie de ressources humaines révisée. Trois aspects principaux doivent être envisagés:

  • un environnement professionnel respectueux et éthique
  • une administration de la justice renforcée
  • une gestion du personnel moderne.

Ce dernier aspect recouvre le renforcement des compétences gestionnaires dans le cadre d’un nouveau programme de développement de la gestion; l’accent mis sur l’équilibre vie professionnelle-vie familiale dans le cadre de politiques favorables à la vie familiale et un partenariat avec les représentants du personnel.

Mise en œuvre de la stratégie

La mise en œuvre de la stratégie de ressources humaines révisée est une responsabilité commune de trois groupes d’éléments catalyseurs (la fonction ressources humaines, l’administration et les membres du personnel) et son succès dépend des efforts conjugués de tous à tous les niveaux de l’Organisation. Pour favoriser ce processus, le Département Gestion des ressources humaines (HRD) du Siège sera restructuré.

Il est proposé de mettre en œuvre par étapes la stratégie de ressources humaines:

  • conception et élaboration, 2013-2015;
  • mise en œuvre – fonctionnement et réexamen, 2016-2020.

Donnez votre avis

Le secrétariat de la réforme de l’OMS accueille vos observations sur les questions abordées dans ce numéro ainsi que dans les précédentes éditions du Bulletin d’information sur la réforme de l’OMS.

Veuillez noter que tous les commentaires reçus sont modérés par l’OMS avant d’être publiés sur le site. L’OMS n’est pas responsable des différentes opinions exprimées. L’OMS se réserve le droit de ne pas publier les commentaires jugés inappropriés.

Partager