À propos de l'OMS

Bienvenue

Lettre du Dr Margaret Chan
3 septembre 2013

Ce numéro de Change@WHO rend compte de l’avancement du processus de réforme de l’OMS. Quelques changements se sont déjà concrétisés alors que d’autres sont encore à l’état de projet.

Le douzième programme général de travail et le budget programme 2014-2015 sont maintenant approuvés. Ces documents essentiels, qui orientent les activités de l’OMS, sont les premiers à être publiés dans le cadre du processus de réforme.

Le douzième programme général de travail, organisé autour de domaines de leadership, définit une vision stratégique de haut niveau pour l’OMS, assortie de priorités et d’une orientation générale. Il vise à rendre les activités de l’OMS plus stratégiques, plus ciblées et plus efficaces.

Le budget programme, organisé autour de catégories d’activités, fournit la base qui permet à l’OMS de rendre compte des résultats qu’elle obtient par rapport à des investissements précis. Pour la première fois, il reflète l’ensemble des ressources financières, toutes sources confondues, ce qui permet aux États Membres d’approuver et de contrôler le budget dans son intégralité.

Une autre priorité absolue de la réforme est de renforcer l’assise financière des activités de l’Organisation. Le premier dialogue sur le financement a eu lieu en juin afin de garantir que le budget approuvé soit intégralement financé. Pour une bonne gestion, il est essentiel d’avoir une vue d’ensemble des fonds qui seront réellement perçus. Cette nouvelle initiative, dont les États Membres et le Secrétariat ont tiré des enseignements, se poursuivra avec une deuxième réunion en novembre prochain. Le dialogue sur le financement est aussi à l’ordre du jour des réunions des comités régionaux, qui débutent en septembre.

Les réformes des politiques relatives aux ressources humaines, qui déboucheront à la fin de cette année sur une nouvelle stratégie et un plan de mise en œuvre pour les trois prochaines années, concernent directement les membres du personnel. Ces réformes prévoient une rationalisation des procédures de recrutement, la mise en place d’une plateforme de e-learning pour faciliter le développement de carrière, un nouveau système de gestion des services du personnel et un système amélioré d’administration de la justice.

Le personnel est aussi concerné par la politique du Bureau régional du Pacifique occidental en matière de mobilité et de roulement, instaurée en 2009. Cette politique va dans le sens de l’un des principaux objectifs de la réforme: donner à l’OMS la souplesse dont elle a besoin pour relever les défis sanitaires complexes du XXIe siècle.

Partager