À propos de l'OMS

Dialogue sur le financement de l'OMS

Élément clé de la réforme de l’OMS, le dialogue sur le financement avec les États Membres et les principaux bailleurs de fonds non étatiques doit faire en sorte que l’OMS soit en mesure de relever les défis de plus en plus complexes de la santé des populations au XXIe siècle. Le dialogue a été lancé lors d’une réunion le 24 juin 2013. Une deuxième réunion de dialogue sur le financement se tiendra les 25 et 26 novembre.

La santé d’abord: que disent nos partenaires?

Écoutez ce que nos partenaires disent de l’OMS dans cette courte vidéo présentée lors du lancement du dialogue sur le financement de l’OMS (uniquement en anglais).

Le dialogue fait suite à l’accord auquel sont parvenus les États Membres sur les priorités de l’OMS pour 2014 2015, se concentrant sur les domaines dans lesquels l’Organisation a une fonction ou un avantage comparé uniques. Ces priorités visent à améliorer la santé des populations dans le monde entier.

Focus

Dialogue sur le financement de l’OMS

Le dialogue sur le financement a pour but d’assurer que les résultats et prestations fournis par l’OMS correspondent à ce qui a été convenu dans le budget programme pour 2014 2015, d’un montant de 3,977 milliards de dollars (US $), et aux ressources disponibles pour les financer, avec pour objectif ultime d’accroître la qualité et l’efficacité de l’action de l’OMS.

Il vise à parvenir à un financement intégral du budget programme. Le dialogue a été lancé lors d’une réunion le 24 juin 2013. Une deuxième réunion de dialogue sur le financement se tiendra les 25 et 26 novembre.

La réunion du 24 juin 2013 a réaffirmé les principes d’alignement, de transparence, de prévisibilité, de flexibilité et d’élargissement de la base des donateurs, avant tout parmi les États Membres. Le Secrétariat et les États Membres se sont engagés à prendre des mesures entre la réunion de juin et celle de novembre pour veiller à ce que nous parvenions à atteindre notre objectif commun d’un financement prévisible aligné sur les priorités définies par les États Membres.

Des engagements particuliers ont été pris par rapport aux principes suivants à la réunion de juin:

  • Alignement: l’engagement de respecter les priorités définies par l’Assemblée mondiale de la Santé a été réaffirmé avec force, les participants qui prévoient de verser des fonds à objet désigné s’engageant à ce que ces affectations soient alignées sur ces priorités et présentées dans le budget programme.
  • Prévisibilité: plusieurs États Membres ont donné une indication générale du montant et de la composition de leur financement pour 2014 2015 et se sont engagés à confirmer leurs contributions d’ici novembre. D’autres ont promis de communiquer au moins des chiffres indicatifs d’ici novembre.
  • Flexibilité: plusieurs participants ont exprimé leur engagement à accroître la flexibilité de leur financement, certains encourageant le Secrétariat à envisager des moyens d’incitation pour les bailleurs de fonds qui versent des fonds plus flexibles.
  • Élargissement de la base des donateurs: vingt donateurs assurent plus de 80% du financement de l’OMS. La vulnérabilité inhérente à cette situation a été mise en lumière et l’importance d’un élargissement de la base des donateurs, avant tout parmi les États Membres, a été soulignée.
  • Transparence: les participants à la réunion ont approuvé un prototype de portail Web que l’OMS est en train de mettre au point pour répondre aux demandes de transparence et de responsabilité accrues en matière de financement de l’OMS formulées par les États Membres. Le portail donnera accès aux résultats en temps réel, ainsi qu’à des informations programmatiques, budgétaires, financières et sur le suivi.
  • Poursuite de la discussion: les participants se sont engagés à poursuive la discussion, dans le cadre des comités régionaux de l’OMS et lors de discussions bilatérales, avant la tenue de la deuxième réunion de dialogue sur le financement en novembre.