À propos de l'OMS

En bref

Réunion récentes

En mai dernier, les hauts responsables de la santé du monde entier se sont réunis à Genève pendant deux semaines pour participer à la dix-huitième réunion du Comité du Programme, du Budget et de l’Administration du Conseil exécutif, à la Soixante-Sixième Assemblée mondiale de la Santé et à la cent trente-troisième session du Conseil exécutif. Les États Membres ont fait preuve de constance dans l’examen de l’ordre du jour et les débats se sont achevés avec un jour d’avance.

Vision, budget et financement

La Soixante-Sixième Assemblée mondiale de la Santé a approuvé deux documents importants pour l’avancement du programme de réforme: le douzième programme général de travail, 2014-2019 (résolution WHA66.1) et le budget programme 2014-2015 (résolution WHA66.2). L’Assemblée de la Santé a également décidé d’instaurer un dialogue sur le financement (décision WHA66(8)).

Un pas de plus vers l’élaboration d’une politique

Lors du débat sur les principes relatifs à la collaboration avec les acteurs non étatiques, les membres du Conseil exécutif ont signalé qu’il fallait prêter attention à la transparence, à la gestion des risques et aux conflits d’intérêts. Après de nouvelles consultations dans les mois à venir, des politiques concernant les acteurs non étatiques, y compris les organisations non gouvernementales, seront présentées au Conseil exécutif lors de sa cent trente-quatrième session en janvier 2014.

Capacité à mettre en œuvre la réforme – l’OMS examinée à la loupe

Le Groupe de gestion de l’évaluation du Conseil exécutif a confié au cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC) l’étude des capacités de l’OMS à mettre en œuvre la réforme. Depuis la mi-juin, l’équipe de PwC étudie des documents et interroge des représentants des États Membres, des partenaires et du Secrétariat afin de déterminer plus précisément si l’OMS est prête à mettre en œuvre la réforme. L’équipe recensera également les obstacles éventuels. La deuxième étape de l’évaluation sera présentée au Conseil exécutif en janvier 2014.

Rôles et fonctions des trois niveaux de l’OMS

Le Groupe spécial sur les rôles et fonctions des trois niveaux de l’OMS a établi une cartographie des six fonctions essentielles de l’OMS aux trois niveaux et a mis au point une matrice qui a servi de base à l’élaboration du budget programme 2014-2015. Le Groupe spécial a également recommandé l’institutionnalisation de réseaux de catégories à l’OMS pour promouvoir la gestion matricielle.

Le budget de l’OMS évoqué dans la revue "Nature"

Lors de la dernière Assemblée de la Santé, le budget programme de l’OMS 2014-2015 a été approuvé sans difficulté – après une matinée de délibérations. Cependant, les discussions se sont poursuivies en ligne et dans les médias sociaux. Si certains se sont inquiétés de la définition des priorités et des allocations budgétaires, d’autres ont insisté sur les différentes étapes vers la responsabilité budgétaire et sur une définition plus précise des activités de l’Organisation. La revue scientifique "Nature" a évoqué la réduction du nombre de priorités et les efforts déployés pour rendre le financement plus transparent afin de permettre à l’Organisation de répondre plus efficacement aux priorités des États Membres.

Enquête auprès du grand public

Il est ressorti de l’enquête WIN/Gallup International Association’s End of Year and Global NGO and NPO Barometer 2013 que le grand public a une bonne opinion de l’OMS. Pour cette enquête, 54 221 personnes dans 54 pays ont été interrogées sur les défis du monde actuel et sur les principales organisations sans but lucratif et non gouvernementales dans le monde.

87% des personnes interrogées ont entendu parler de l’OMS et 64% ont une bonne opinion de l’Organisation. La proportion de personnes ayant une bonne opinion a augmenté de 8% depuis la dernière enquête, en 2012. La majorité des personnes interrogées pensent que l’OMS contribue à préserver la santé des populations en facilitant l’accès aux services de santé, notamment pour les plus démunis, en protégeant les populations des maladies et en intervenant dans les cas d’urgence de santé publique. L’enquête WIN/Gallup End of Year est annuelle.

Partager